Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Mickaël Biron (Nancy), le joueur clé de la 25e journée

Championnat

L’AS Nancy-Lorraine a étiré sa série à neuf matchs sans défaite en Ligue 2. Et la victoire obtenue à Dunkerque (2-1) samedi soir a fait beaucoup de bien aux joueurs de Jean-Louis Garcia pour prendre une marge sur la zone de relégation. Un succès sous le signe du doublé de Mickaël Biron, le joueur clé de la 25e journée de Ligue 2.

A lire aussi >> Nancy – Jean-Louis Garcia : « Cela valide le travail mis en avant depuis de nombreuses semaines »

Les recruteurs de Nancy ont eu du flair. La saison dernière, Épinal était l’une des belles surprises de la Coupe de France. En attaque, Jean-Philippe Krasso s’était notamment illustré, avant de signer pour Saint-Étienne. De son côté, l’ASNL optait pour son compère Mickaël Biron. A 23 ans, le Martiniquais avait là l’occasion de découvrir le monde professionnel et la Ligue 2 pour la première fois de sa carrière, seulement un an après son arrivée en métropole depuis son club du Golden Lion. Le saut de la N2 à la L2 peut être brutal, mais l’ancien spinalien l’a franchi avec une fraîcheur et une sérénité déconcertantes. Lui qui n’avait marqué qu’à trois reprises au quatrième échelon du foot français en 2019-2020 !

Du N2 à la L2 avec une facilité déconcertante

C’est simple, Biron est aujourd’hui l’atout offensif numéro 1 de son équipe. Auteur de neuf buts déjà en 21 apparitions, le numéro 7 de l’ASNL a étoffé son registre. Capable de percuter sur son côté, mais aussi de se muer en véritable renard des surfaces. C’est simple, il semble aimanter le ballon dans la zone de vérité, toujours au bon endroit sur les coups de pied arrêtés ou les centres. Son doublé à Dunkerque samedi soir en est la parfaite illustration : un premier but pour couper la passe de Triboulet, un deuxième pour pousser la balle au fond après un arrêt du gardien adverse. Son retour de blessure était arrivé à point nommé pour Jean-Louis Garcia, privé de cinq éléments majeurs dans le Nord : Scheidler, Ciss, Haag, Rocha Santos et Bassi.

« Ce n’était même pas un objectif de signer en Ligue 2 »

Mickaël Biron vit tout simplement un rêve éveillé, lui qui ne croyait même pas forcément au monde pro dès cette saison. « Franchement, je ne m’attendais pas après ma saison à Epinal (N2) d’être recruté en Ligue 2. Je n’avais pas d’agent quand j’étais là-bas, tout le monde me disait qu’en faisant une bonne saison je pourrais être repéré mais je n’y pensais pas. Et puis le confinement est arrivé, je pensais reprendre avec Épinal mais ça n’a pas été le cas (sourire). J’étais rentré en Martinique quand Nancy m’a appelé. Je me disais que j’allais m’amuser un peu avant de rentrer à Epinal (rires), ce n’était même pas un objectif de signer en Ligue 2 ! C’est beau, et il faut avoir confiance en soi ! », confiait l’attaquant à MaLigue2 en octobre dernier. Une confiance traduite par les chiffres, et pas ce sourire qui ne le quitte jamais sur le terrain. Le genre de découverte et de parcours qui nous fait tant aimer la Ligue 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications