Nancy – Jean-Louis Garcia : « Je trouve que c’est cher payé de perdre, mes garçons ont fait un vrai bon match »

AS Nancy Lorraine

L’AS Nancy-Lorraine n’a pas réussi à confirmer sa belle victoire au Paris FC (0-2) avec une défaite contre Le Havre (0-1) ce samedi lors de la 5e journée de Ligue 2. A l’issue de la rencontre face aux médias, l’entraîneur Jean-Louis Garcia a livré sa réaction. La prestation de son équipe lui a plu, et regrette de ne pas obtenir au moins un point de cette confrontation face à l’un des candidats au Top 5.

A lire aussi >> Ligue 2 (J5) – Ça se resserre en tête, Pau et Ajaccio à la traîne

« On prend un but sur corner, c’est paradoxal car les coups de pied arrêtés sont l’un de nos points forts, on a fait une très longue série sans encaisser sur ce type d’actions. A la mi-temps j’ai averti mes joueurs, c’était un bon match, c’était serré et il y avait peu d’occasions de chaque côté. L’équipe qui allait marquer allait faire un grand pas. On a manqué d’attention, Giovanni (Haag) était dans une zone clé, il a pas forcément l’habitude de la zone intégrale, il a été surpris dans son dos. Il va apprendre de cela car il a fait un bon match au demeurant. Je suis déçu pour mes garçons car cette belle équipe havraise n’a pas une occasion franche du match. On a touché la barre par Yanis Barka. Je trouve que c’est dur de perdre ce match.

A lire aussi >> Nancy – Giovanni Haag explique comment son prêt au GFC Ajaccio a relancé sa carrière à l’ASNL

Mes joueurs ont fait un gros match sur la générosité, sur le plan défensif, dans la discipline, par séquences on a fait de très bonnes choses. Je trouve que c’est cher payé de perdre, mes garçons ont fait un vrai bon match contre un très bel adversaire. Prendre un point contre cette équipe, on s’en serait contenté surtout dans la manière de l’obtenir. On a un petit instant de relâchement, de déconcentration. On va relever la tête, on a montré un vrai visage, avec un contenu consistant, mais on l’a perdu. Les joueurs se sont mis minables, il y a beaucoup de fatigue. Dans le don de soi, on n’a pas été efficients, ça se joue à un petit détail. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *