Ligue 2 – Rémy Boissier (Rodez), joueur clé de la 4e journée

Homme de la journée

Deux coups de canon. Deux frappes limpides du droit. Samedi soir, Rémy Boissier a fait parler la poudre face à Sochaux (2-2, 4e journée de Ligue 2). Un doublé plein d’aplomb qui sont venus récompensés un joueur viscéralement attaché à Rodez, et qui attendait ces 2 réalisations depuis mars 2018. 

A lire aussi >> Rodez – Laurent Peyrelade : « Pas de regret, peut-être de la frustration »

L’hiver dernier, Rémy Boissier désirait avant tout reprendre du plaisir. Une sensation qui l’avait quittée lors de ces derniers mois au Mans. Le natif de Millau n’était plus forcément désiré par le coach d’alors… Seul un retour aux sources pouvait lui redonner le sourire, l’envie, et ce fameux plaisir. A 26 ans, le milieu revenait parmi les siens. A Rodez. Un club dans lequel il voue un attachement particulier. Il l’avait quitté en 2018, sans savoir qu’il y reviendrait un an et demi plus tard, en Ligue 2.

L’importance du milieu ruthénois

Depuis, Rémy Boissier est redevenu un élément essentiel du dispositif de Laurent Peyrelade. Il cumule 12 titularisations, en 12 matchs depuis son retour. Mieux, il vient d’inscrire un doublé. Son premier chez les pros. Son premier avec le RAF, tout court. Samedi, Bonal a admiré le pied droit, solide, puissant, du numéro 6 ruthénois. Deux réalisations inscrites en dehors de la surface. Deux buts qui ont nettoyé la lucarne droite d’un Maxence Prévot impuissant.

Au quart d’heure de jeu, l’ancien Manceau bottait parfaitement un coup-franc, aux 20 mètres, juste-au-dessus du mur sochalien. Dans ses buts, Prévot restait planté. Puis, peu avant la pause, Boissier n’a cette fois pas tergiversé. Profitant d’une balle quasi-morte aux 20 mètres, il la fouettait du coup de pied. Un tir pur et plein de culot qui finissait, là-encore, dans la “lulu” doubiste. Rodez menait alors 2-0 et se dirigeait vers son second succès de la saison. C’était avant la réaction adverse et l’égalisation (2-2). Cela n’enlève rien à la très belle prestation d’un Boissier tout heureux de s’éclater en Ligue 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *