Téléchargez notre application Ligue 2

Entretien ML2 – Samuel Ollivier (beIN Sports) : « Ce qui m’a marqué, c’est la prise de conscience très nette de tous les acteurs de la Ligue 2 »

Championnat

Depuis l’annonce de la suspension de la Ligue 2 le 13 mars dernier, les témoignages des dirigeants et des sportifs se multiplient pour raconter leur quotidien pendant le confinement. Nous avons souhaité également donner la parole à Samuel Ollivier, la voix de la L2 sur beIN Sports, pour nous dire à quoi ressemble désormais son quotidien sans compétition à commenter. En télétravail, le journaliste continue notamment de garder le lien avec le championnat à travers différentes initiatives sur les réseaux sociaux.

MaLigue2 : Comment avez-vous réagi le vendredi 13 mars en apprenant le jour-même que le multiplex serait annulé, et le championnat suspendu ?

Samuel Ollivier : Le jeudi soir dès la veille, il y avait une tendance assez lourde à la suspension de la Ligue 2. Quand cela a été officialisé par la Ligue, on n’a pas été surpris. On a réfléchi tout de suite à comment s’organiser pour garder un contact avec les abonnés. De deux manières en vérité. Par l’antenne en réfléchissant à ce qu’on pouvait proposer comme contenus avec les plus beaux matchs depuis la création de la chaîne (en 2012) en commençant le week-end dernier avec l’affiche entre Le Mans et Lens de 2012. C’était la première affiche du samedi de l’histoire de la chaîne.

Ensuite, on a basculé sur ce qu’on pouvait proposer sur les réseaux sociaux avec les interviews des sportifs et des acteurs de la Ligue 2. On a eu Yeni Ngbakoto (Guingamp), Umut Bozok (Lorient), Quentin Bernard (Auxerre). Le premier était Oualid El Hajjam (Troyes) et je voulais commencer par un joueur de l’ESTAC car c’est le seul club qui a été touché par le Covid-19 avec Suk. On voulait tout de suite prendre de ses nouvelles avec l’interview d’un Troyen. On propose ça de façon quotidienne avec Robert Malm et François Rabiller. On est en train de caler une interview avec Jean-Louis Leca (Lens) également. Il n’y a pas eu de temps de latence, ou d’hésitation. Tout de suite on a basculé sur : OK, on ne maîtrise pas la situation, mais que peut-on faire pour minimiser les difficultés et essayer de garder le lien entre les sportifs d’un côté et les supporters de l’autre, et que ce lien, ce soit beIN Sports qui le fasse.

Vous avez eu l’occasion de discuter avec beaucoup de joueurs depuis le début de cette crise sanitaire. Sentez-vous chez eux de l’inquiétude par rapport à la reprise du championnat, ou au contraire plutôt de l’optimisme ?

Contenu réservé aux abonnés

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés. Pour le consulter, vous avez la possibilité de regarder une vidéo de quelques secondes ou de vous abonner pour soutenir MaLigue2.

S'abonner à MaLigue2 c'est :

  • Accéder à 100% des contenus en ligne
  • L'absence de publicités pendant votre navigation
  • Soutenir un média indépendant

Déjà abonné ? Se connecter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications