Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Clermont Foot - 13 septembre 2018 Clovis Canivenc 0 commentaire

Entretien ML2 – Florian Ayé : « Je dois poursuivre la série des attaquants qui ont bien marché à Clermont »

Arrivé cet été au Clermont Foot, Florian Ayé s’est parfaitement adapté à son nouveau club (4 buts en 6 matchs). Champion d’Europe U19 avec l’équipe de France, l’attaquant n’a jamais confirmé son potentiel avec son club formateur, l’AJ Auxerre. Pour MaLigue2, il revient sur son transfert, son début de saison et ses ambitions avec le club auvergnat.

MaLigue2 : J’imagine que ça fait du bien de couper un peu avec cette trêve internationale après avoir enchaîné la préparation et le début de saison…

Florian Ayé : Oui, ça fait du bien. On a toujours envie de jouer, d’avoir de la compétition mais ça fait du bien, de temps de temps, de calmer un peu. Même si on a continué à s’entraîner.

Comment jugez-vous votre début de saison à titre collectif et personnel ?

Collectivement, on n’a pas débuté aussi bien qu’on l’aurait espéré mais on a réussi à redresser la barre, à rectifier ce qui n’allait pas trop. Et les résultats ont commencé à venir. En ce moment, c’est plutôt pas mal, on reste sur deux victoires consécutives en championnat. On va essayer de continuer comme ça.
Personnellement, je suis très content de mon début de saison. Je suis décisif, je marque des buts, je fais des passes décisives aussi… Pour la confiance, c‘est très bien. Si l’équipe peut compter sur moi, c’est encore mieux.

Est-ce que vous sentez que des automatismes commencent à se créer dans l’équipe ?

On voit depuis le début du championnat que chaque semaine, c’est un peu mieux, on se trouve plus facilement. On commence à bien se comprendre les uns et les autres. Et ça se ressent aussi à travers les résultats. Dans le jeu, on est meilleurs et ça nous permet d’être plus efficace des deux côtés du terrain. Donc les résultats suivent.

« D’ici la fin de la saison, je me suis fixé un objectif de 10/15 buts»

Vous avez déjà inscrit 4 buts, est-ce que vous vous êtes fixé un objectif en termes de buts ?

Oui, d’ici la fin de la saison, je me suis fixé un objectif de 10/15 buts. Après il va falloir garder le rythme sur lequel je suis parti. Ça ne va pas être simple mais, avec les joueurs que j’ai autour de moi, je pense que c’est possible.

Pour revenir sur votre transfert cet été, comment ça s’est mis en place ?

Déjà, je voulais quitter Auxerre. J’avais besoin de voir autre chose. Pour ma progression, c’était la meilleure des choses à faire. Et puis l’opportunité Clermont s’est présentée et je n’ai pas hésité.

Est-ce que vous ressentiez le besoin de vous mettre en danger en quittant votre cocon auxerrois ?

Je ne voyais pas ça comme une mise en danger. Je savais que si je venais à Clermont, ce serait pour m’imposer et montrer de quoi je suis capable. J’étais sûr de mes qualités. Je savais que je pouvais apporter à cette équipe et inversement que cette équipe pouvait m’apporter aussi. C’était vraiment une bonne opportunité pour moi.

En six matchs avec Clermont, vous avez déjà marqué plus de buts en Ligue 2 que lors de vos saisons avec Auxerre, comment vous expliquez ce changement ?

A Clermont, je joue à mon vrai poste : dans l’axe. Et pas sur le côté, là où je jouais beaucoup à Auxerre. Et puis je sens qu’on me fait vraiment confiance et c’est très important pour moi. J’ai la confiance du coach, de mes coéquipiers et ça me donne de la force. L’enchaînement des matchs aussi, c’est quelque chose que je n’avais pas l’opportunité de faire à Auxerre. Je prends de la confiance et je sens que je progresse vraiment.

A lire aussi >> Entretien ML2 – Pascal Gastien : « Nous allons jouer crânement notre chance »

Ces dernières saisons, il y a plusieurs buteurs qui se révélés avec Clermont (Ajorque, Diedhiou, Saadi), est-ce que ça peut être des exemples ?

Oui, c’est une motivation. Je me dis que je ne dois pas être l’exception qui confirme la règle et qu’au contraire, je dois poursuivre la série des attaquants qui ont bien marché à Clermont. J’espère faire au moins aussi bien.

De manière plus générale, Clermont est un club tremplin pour beaucoup de joueurs en Ligue 2 pour accéder ensuite à la Ligue 1, c’est aussi ce qui vous a motivé à venir ?

C’est sûr qu’il y en a pas mal qui sont venus à Clermont et qui, par la suite, ont « explosé ». Donc ça motive aussi. Et surtout ça donne des idées et des envies. Je me dis que si je suis bon et que je mets de buts, j’aiderai l’équipe à bien tourner et il n’y a pas de raison que ça ne marche pas pour moi aussi.

A lire aussi >> Portrait – Fabien Centonze, un latéral moderne aux « qualités physiques exceptionnelles »

Est-ce que c’est quand même un regret de ne pas avoir pu vous imposer réellement à Auxerre ?

C’est sûr que j’aurai préféré mais peut-être que Dieu n’avait pas prévu ça pour moi. Peut-être que ce que je devais faire, c’était de venir à Clermont. Pour l’instant, je n’ai pas l’air de m’être trompé là-dessus donc ça va.

Vous avez été champion d’Europe U19 avec l’équipe de France en 2016, là ça fait plus d’un an que vous n’avez plus été appelé, est-ce que ça peut être un objectif d’intégrer le groupe des Espoirs qui vient de se qualifier pour l’Euro l’été prochain ?

Oui, ça peut être un objectif. Sincèrement, il n’est pas en tête de liste mais quand on voit ce qu’ils font et quand je vois ce que je fais, que j’enchaîne les matchs, que je marque des buts, on commence à y penser forcément. J’étais souvent appelé avec la génération 1997 et il y a pas mal de mes anciens coéquipiers en sélection qui sont aujourd’hui avec les Espoirs, donc je me dis que ce n’est pas forcément inaccessible.

Ce week-end, ce sont les retrouvailles avec votre club formateur, pas à l’Abbé-Deschamps, mais j’imagine que ce sera quand même un sentiment particulier pour vous ?

C’est sûr que ça va faire un peu bizarre. Pendant six ans, j’ai porté le maillot de l’AJA et là, je vais le voir en tant qu’adversaire. Je ne vais pas en faire toute une montagne non plus, ça reste un match comme un autre. Si on gagne, ce sera trois points et pas plus. Pareil si je marque un but, il ne vaudra pas double. Je vais l’aborder comme tous les autres matchs.

Propos recueillis par Clovis Canivenc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
parissportifcanada.ca
http://www.nordsports-mag.com/
Eco Foot
Super Football Club
Image sport