Téléchargez notre application Ligue 2

Domino’s Ligue 2 – Au terme d’un match improbable et d’une séance de tirs au but, Ajaccio se défait du Havre !

Debrief

Prévu ce vendredi, le play-off 2 de Domino’s Ligue 2 a été reporté ce dimanche soir. L’AC Ajaccio et Le Havre se disputaient une place en barrages face à Toulouse. Un ticket qui a poussé les 2 équipes jusqu’en prolongations. Jean-Philippe Mateta avait répondu à Ghislain Gimbert lors de la première période. Puis, tout s’est joué après la 108e minute, le penalty de Mateta et les 4 rouges distribués par l’arbitre ! Incroyable ! Comme l’égalisation de Mady à la dernière seconde (2-2). Les tirs au but ont désigné Ajaccio comme barragiste.

Le fait du match

108e : Mathieu Coutadeur bouscule l’arbitre de la rencontre dans sa surface de réparation. Résultat : rouge pour le milieu ajaccien et penalty pour Le HavreJean-Philippe Mateta ne s’est pas fait prier pour le transformer.

Le jeu

Un peu diesel, pas vraiment dans son assiette, Le Havre a mis une demi-heure à véritablement entrer dans la partie. Le temps pour l’AC Ajaccio de frapper à 2 reprises. Et si la tête de Riad Nouri effleurait le poteau droit de Yohann Thuram, la reprise de Ghislain Gimbert, en dehors de la surface, laissait le portier normand pantois (1-0, 16e). Un début parfait sous un franc soleil et une affluence des grands jours. Et puis, la machine s’est un peu grippée. Ou celle du HAC s’est huilée. Il a fallu la malheureuse sortie de Yacouba Coulibaly sur blessure (24e) et la réorganisation tactique autour d’Alimani Gory pour sortir les Havrais de leur léthargie.

Puis, sur leur second tir de la première période, l’infernal Jean-Philippe Mateta trouvait la faille (1-1, 36e). A noter un excellent travail d’Alexandre Bonnet, avec une passe en retrait synonyme de caviar pour l’attaquant prêté par Lyon. Le repos n’avait en rien entravé la montée en puissance des équipiers d’un Mateta moins en réussite par la suite. L’avant-centre manquait à 2 reprises le break. D’abord en envoyant son tir dans le ciel corse (58e), puis à cause d’un Jean-Louis Leca impeccable (68e).

Leca ? L’homme fort de l’ACA lors du second acte. Devant Mateta, donc, mais aussi sur une frappe de Bonnet (68e, 89e) puis face à Gory (68e). En face, les réactions étaient sporadiques. 2 tentatives lointaines de Yann Boe-Kane (59e) et de Joris Sainati (71e). Mais, après le temps règlementaire, le score était toujours de parité. Alors la prolongation allait devoir les départager. A la plus grande satisfaction de Toulousains qui bénéficient d’un jour de récupération en plus…

Une satisfaction accentuée après les faits de la 108e minute. Moment choisi par Mathieu Coutadeur pour bousculer l’arbitre dans la surface et l’insulter d’escroc, selon son équipier Riad Nouri. Penalty et exclusion du milieu ajaccien. Du jamais vu ! Jean-Philippe Mateta en profitait pour inscrire un doublé (1-2, 111e). Mais la bêtise a pris le dessus. L’excuse de la jeunesse ? Difficile. Son chambrage envers le public corse pour fêter sa réalisation a provoqué une bagarre générale. L’arbitre, M. Schneider, a dégainé un rouge pour Joris Sainati, Jean-Philippe Mateta et Denys Bain. L’incompréhension régnait. L’ACA annonçait vouloir déposer une réserve.

Finalement, ce choc s’est achevé aux tirs au but, suite à l’égalisation de Mady Camara à la 125e minute de jeu (2-2). Un exercice qui a souri à l’AC Ajaccio, grâce à un formidable Jean-Louis Leca (5 tab 3) !

L’incidence du résultat

Grâce à cette victoire, Ajaccio disputera les barrages Ligue1-Ligue 2. Ce sera ce mercredi, pour le match aller, et dimanche pour le retour, face à Toulouse. On retrouvera Le Havre en Domino’s Ligue 2 l’an prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications