Histoire – Les matchs les plus prolifiques de Ligue 2 depuis l’après-guerre

Histoire

À l’image des matchs Lens – AC Ajaccio (6-3, 2016-2017) et FBBP 01 – AC Ajaccio (5-4, 28e journée) cette saison, la Domino’s Ligue 2 regorge de nombreux matchs aux scores impressionnants. Entre matchs nuls à dix buts, victoire écrasante et défaite conséquente, retour sur les matchs les plus prolifiques qu’a connu le championnat de 1946 à aujourd’hui.

Le match le plus fou : Cannes humilie Besançon (11-1) en 1968-1969

Probablement le match le plus prolifique de notre championnat. Alors en Division Interrégionale, tel était le nom de notre championnat à cette époque-là, le club de l’AS Cannes recevait chez lui le Besançon RC lors de la 4ème journée de la saison 1968-1969. Avec 0 point au compteur pour les joueurs de Besançon et deux matchs nuls pour Cannes, le club de la Côté d’Azur avait littéralement enfoncé le club du Doubs au fin fond du classement, en inscrivant 11 buts au terme de la rencontre. Un score qui leur avait forcément permis de soigner leur différence de buts. De lointains souvenirs pour ces deux clubs, qui évoluent désormais en National 3.

 

À lire aussi >> Stat – Après 30 journées, quelle équipe de Domino’s Ligue 2 obtient le plus de penaltys ?

L’exemple le plus récent : Troyes et Châteauroux se neutralisent (5-5) au terme d’un match rocambolesque en 2003-2004

Évoluant cette saison en Ligue 1, l’ESTAC a réalisé plusieurs saisons en Ligue 2, tout comme la Berrichonne de Châteauroux, promu cette saison. Lors de la saison 2003-2004, placés respectivement 2e et 7e de Ligue 2 avant la rencontre, les Troyens affrontaient les Castelroussins sur leur pelouse juste avant de faire face à la trêve hivernale. Les spectateurs du Stade de l’Aube avaient assisté à un vrai spectacle. En effet, les joueurs de l’ESTAC et de Châteauroux étaient repartis avec le point du nul… après avoir inscrit 5 buts chacun ! Et c’est un joueur actuel de La Berrichonne qui avait marqué le premier but pour son équipe, en la personne de Razak Boukari. À la fin de la saison, Troyes avait rejoint l’élite alors que Châteauroux avait terminé à la 5e place.

À lire aussi >> Domino’s Ligue 2 – Tout savoir sur la lutte pour le maintien en Ligue 2

Une rencontre de folie en 1980-1981 : Thionville passe à côté du match nul et s’incline contre le Stade de Reims (5-6)

Tous deux placés dans le groupe B de Division 2, l’équipe de Thionville était opposée au Stade de Reims dans le cadre de la 22e journée. Le club de Moselle pouvait à cette occasion prétendre à la première place du championnat à l’issue de la rencontre. Chose qui ne s’est pas réalisée puisque les Champenois avaient réussi à l’emporter d’un seul but d’écart à domicile (6-5) leur permettant ainsi d’acquérir la 9e place au classement. Néanmoins, en fin de saison, aucune de ces deux équipes n’était parvenue à rejoindre la première division. Une mésaventure que ne devrait pas connaître le Stade de Reims cette année, puisque le leader n’est qu’à quelques journées de valider sa montée en Ligue 1, tandis que Thionville joue en Régional 1.

 

À lire aussi >> Domino’s Ligue 2 – Tout savoir sur la course à la montée en Ligue 1

Mais aussi…

AS Cannes 6 – 4 Chamois Niortais (2000/2001), LOSC 7 – 3 FC Martigues (1997/1998), Villefranche-sur-Saône 8 – 3 FC Martigues (1983/1984), SC Toulon 7 – 4 Louhans-Cuiseaux (1981/1982), AAJ Blois 4 – 7 Dunkerque (1972/1973),  SCO Angers 11-0 Besançon FC (1968/1969), USBCO 10 – 2 FC Nantes (1960/1961), Stade Rennais 11- 1 AS Béziers (1954/1955), Troyes ASTS 10 – 0  VAFC (1952/1953), Nîmes Olympique 11 – 1 Angoulême (1947/1948)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications