Histoire- Les buteurs les plus rapides de l’histoire de la Ligue 2

Championnat

Certains buteurs sont des renards de surface, attendant le meilleur moment pour surgir, parfois après un match sans relief. Ceux-ci crucifient l’équipe d’en face, dans un style discret et assassin. Et puis il y a ceux qui n’ont pas le temps. Les spectaculaires. Qui dégainent aussi vite que leur ombre. Les buteurs les plus rapides de l’histoire de la Ligue 2. Petite revue d’effectif, pas tout à fait exhaustive, mais avec les pions inscrits avec le plus de célérité, et quelques surprises !

A lire aussi >>Histoire ; Les meilleurs buteurs de l’histoire de la Ligue 2

A lire aussi >>Ligue 2 ; Les meilleurs buteurs et passeurs de la saison

LE plus rapide de l’histoire : Nantes-Nîmes 2009, Rémi Maréval. 8 secondes.

Huit secondes. HUIT secondes. A Nantes, ce 26 septembre 2009, le coup d’envoi de la rencontre contre Nîmes est donné. Passe en retrait vers Rémi Maréval, et long dégagement droit devant du joueur… Avec le vent, ou pas, le ballon prend de la vitesse, pour rebondir quelques mètres devant le gardien gardois. Un rebond bien trop fort, que le goal a mal apprécié, et qui passe au-dessus de sa tête ! A l’instar de Tim Howard qui avait marqué en Angleterre de la sorte pour Everton de gardien à gardien, Maréval signe un coup d’éclat  ULTRA-rapide, à retrouver ici.

Le plus casquette : Tours vs Bourg-en-Bresse 2017, Anthony Lippini (Tours), 35 secondes. Contre son camp.

Marquer vite, c’est bien. Mais le vite est parfois l’ennemi du bien. C’est l’adage qu’on pourrait appliquer au défenseur Anthony Lippini, qui s’est tout simplement trompé de geste (et de but) ce 3 novembre 2017, en marquant contre son camp… Le coup d’envoi est donné à Tours, Bourg-en-Bresse fait circuler dans sa partie de terrain, puis balance un long ballon devant. Déviation de la tête d’un attaquant, la balle rebondit juste devant la surface de réparation, plein axe. Un adversaire est tout proche, et Lippini, tourné vers ses cages, choisit de dégager d’une demi-volée. Mais le joueur manque sa frappe, et propulse le ballon dans son but… Le Tours FC descendra de toute façon après une saison catastrophique, cette année-là. A noter, la déception du commentateur, absolument fantastique.

 

Le deuxième plus rapide de l’histoire : Xavier Chavalerin, Red Star-Niort 2017. 13 secondes.

Avec 13 secondes, c’est le deuxième but inscrit le plus rapidement en Ligue 2. Le 24 février 2017, l’actuel milieu de terrain rémois score après moins de quinze secondes, ce qui reste encore aujourd’hui la deuxième meilleure marque de l’histoire de deuxième division. D’un beau plat du pied dans la surface, le milieu ouvrait le score pour le Red Star, contre Niort. Le troisième but plus rapide est l’œuvre de l’ancien joueur et capitaine de Boulogne, Grégory Thil. Alors à Beauvais, il est malheureusement impossible de retrouver les images de la réalisation sur le net. Le but date de 2002, inscrit en 14 secondes, une petite de plus que Chavalerin ! Il a été scoré le 22 mars 2002, lors de la 33e journée de deuxième division à l’époque, entre Caen et Beauvais (3-2).

 

Le triplé le plus rapide de l’histoire : Angelo Fulgini, Valenciennes-Orléans 2017. 5 minutes.

Alors d’accord, l’actuel joueur d’Angers en Ligue 1 n’a pas inscrit l’un des buts les plus rapides de l’histoire de la Ligue 2, loin de là, puisqu’il marque pour la première fois à la 75e. Mais le truc, c’est que cinq minutes plus tard, le milieu de terrain finit avec un triplé au compteur ! Avec une telle performance, il était quasiment impossible de ne pas le citer -quand même. Ce jour de 2017, le numéro 13 du VAFC marque trois buts plein de technique, en très exactement 5 minutes ! Le triplé inscrit le plus rapidement de toute la Ligue 2.

L’un des plus beaux : Mathieu Duhamel avec Le Havre. 22 secondes.

Certes, les vingt premières secondes sont brouillonnes. Mais quel finish… Le 30 octobre 2015, Tours donne le coup d’envoi à domicile, dégage loin devant, duel aérien, et Le Havre redégage, re-duel aérien, sans que personne ne touche le ballon cette fois, mauvaise relance, passe en profondeur pour lancer l’attaquant du HAC, le défenseur à la lutte avec lui tombe, le gardien sort, perd ses appuis. Bref, vous l’aurez compris, le genre de début de match qui donne raison (à tort !) aux détracteurs de la Ligue 2. Car quand Mathieu Duhamel surgit et s’empare du ballon, puis dribble le goal sorti à sa rencontre, il s’excentre de fait sur la droite, et se retrouve dos à la cage. Pas grave pour l’attaquant, car celui-ci a une inspiration géniale. Une talonnade du pied gauche, qui finit sa course au fond du but. Génial, à voir directement sur Dailymotion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *