Au Paris FC, « on est bien obligé de se poser des questions… »

Paris FC
https://www.imagesport.fr/portfolio/saison-2016-2017/stade-lavallois-tours-fc-4/

Ce n’est plus vraiment une surprise depuis plusieurs journées, mais le Paris FC joue bien les premiers rôles cette saison. Le club parisien, positionné à la 4ème place de Domino’s Ligue 2, peut prendre la deuxième place du championnat ce vendredi. Une victoire contre Orléans au terme de cette 26ème journée de championnat pourrait les hisser sur le podium. Pour ça, il faudrait compter sur les défaites de deux autres prétendants à la montée : l’AC Ajaccio et le Nîmes Olympique.  Le technicien Fabien Mercadal souhaite que ses joueurs jouent au football, et qu’ils réitèrent la même prestation que contre l’ACA (2-1, 22ème journée) comme il le déclare sur le site officiel du PFC :

À lire aussi >> Edson Seidou : « La chance tourne un peu, on aborde sereinement le Paris FC »

« C’est vraiment ce qu’on n’a pas su faire sur la première mi-temps à Tours : c’est jouer notre football. Ne pas forcer les choses, évidemment être en bloc-équipe, pour pouvoir aussi s’imposer dans l’impact, les duels […] Il reste encore 13 matchs et qu’on a envie de profiter de chaque instant passé sur le terrain. Depuis la reprise, on n’a pas fait vraiment de match plein. Même à Ajaccio, on a fait une très belle prestation contre Ajaccio, on a eu une fin de match difficile. On a tous envie de réussir à faire ça pendant 95 minutes. »

À lire aussi >> Entretien ML2 : Dylan Saint-Louis : « On ne se cache plus pour la montée »

Même si Fabien Mercadal s’est récemment refusé à évoquer l’arbitrage, le technicien du promu 4e de L2 s’est penché sur la question pour nos confrères du Parisien.

A lire aussi >> Le Paris FC et Châteauroux font mieux qu’Amiens et Strasbourg !

« Ce n’est pas une excuse mais comme on s’entraîne actuellement sur un synthétique, on a toujours besoin d’un temps d’adaptation quand on repasse sur une pelouse. On sait qu’on n’est pas trop servi par nos conditions de travail mais on ne se réfugie pas derrière ça. C’est comme les décisions arbitrales…. Je viens de voir un montage vidéo fait par un supporteur et on voit que depuis trois matchs, elles nous sont défavorables. Il n’y a pas de psychose, de paranoïa, on reste concentré sur l’essentiel, c’est-à-dire notre jeu. Mais on est bien obligé de se poser des questions… »

A lire aussi >> Le Paris FC bientôt sans préparateur physique ?

1 thought on “Au Paris FC, « on est bien obligé de se poser des questions… »

  1. M.MERCADAL, j’ai vu tous les matchs à Charlety et regarde les extérieurs à la TV: Les 3 buts encaissés contre Auxerre (tir détourné qui se transforme en balle en cloche devant le but reprise tranquillement de la tête par Yattara vers Tacalfred), Niort (coup-franc lointain), et Orléans (tir lointain) nous coûtent trop de points ! Et à Tours le but-gag (lob très lointain) ne nous coûte pas de point, par miracle (Delaine+Malik). Dans ces 4 buts, l’homme à incriminer (à mon avis) ne portait pas un maillot noir, mais une autre couleur … C’est bien de vouloir protéger ses joueurs, coach, mais la saison prochaine il ne serait pas superflu de songer à prendre une vraie doublure pour notre gardien actuel, même si c’est en L2 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *