Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Crédit photo : ImageSport

Debrief - 18 novembre 2017 Laurent Mazure 0 commentaire

Domino’s Ligue 2 – Lorient s’adjuge un derby spectaculaire !

Ce samedi après-midi, la Domino’s Ligue 2 nous offrait le derby de la Bretagne. Un choc entre Lorient et le Stade Brestois au Moustoir. Ce derby, remporté 4-2 par les Merlus, a tenu toutes ses promesses, voire même au-delà. Au point d’en faire sûrement le meilleur match de la saison. 

A lire aussi >> Francis Gillot : « On va regarder vers le bas »

Le fait du match

30e minute : Lorient n’a pas eu le temps de se remettre de l’ouverture du score signé Faussurier que le Stade Brestois a l’opportunité de breaker. Un contre en supériorité numérique (3 contre un) sabordé par le manque de lucidité d’Habib Diallo. Seul, tout seul, il tente de prendre à défaut Petkovic. Le portier lorientais s’interpose et sauve les siens. Au centre, Kévin Mayi se trouvait tout seul. Quelques secondes plus tard, les Merlus égaliseront…

Le jeu

Le derby est souvent synonyme de partie hachée, physique et guère spectaculaire. Ce samedi, Lorient-Brest a offert tout l’inverse. Une ode au football jouée sur un rythme endiablé entre Merlus et Brestois, ponctué d’une intensité incroyable et d’occasions à la pelle. De multiples phases de jeu intéressantes et des gestes de grande classe. A l’image d’un Denis Bouanga de feu, impliqué sur 3 des 4 buts de son équipe.

L’ancien Tourangeau a magnifié de son talent une affiche très attendue par un Moustoir bien plein. Surtout, il s’est montré précieux et décisif. Il a notamment obligé Gautier Larsonneur a renvoyé 2 fois le cuir dans les pieds d’un Pierre-Yves Hamel, double buteur (32e, 58e). Puis il a nettoyé la lucarne du portier brestois (2-1, 51e), alors que le score n’était encore que de 1-1. Une frappe enroulée de l’extérieur de la surface hors de portée d’un Larsonneur à l’image de ses équipiers, malheureux.

Un malheur consécutif d’une première demi-heure où, avant le réveil et l’offensive lorientaise, le SB29 aurait pu tuer le match. Certes, Larsonneur a dû faire barrage à Guendouzi (19e, 26e) et Hamel (17e, 35e). Mais les protégés de Jean-Marc Furlan avaient bien posé leurs pattes sur ce derby de haute-volée. Un pressing haut, de nombreuses récupérations et un jeu fluide verticalisé ont offert les meilleures opportunités à Faussurier et ses équipiers. A la 29e minute, Diallo trouvait justement Faussurier au second poteau. Ce dernier reprenait instantanément et ouvrait la marque (0-1). La récompense d’une très belle première demi-heure. Le score aurait pu être plus important si ce même Faussurier avait cadré (9e) et surtout si Habib Diallo avait eu le flair infaillible. Un lob bien pensé (15e) et surtout un incroyable raté devant Petkovic (30e, voir ci-dessus). Le tournant du match.

A 3-1, les Merlus sont passés dans un mode de gestion logique. En face, les Bleus de Brest ont logiquement plongé moralement et ont multiplié les pertes de balle précoces. La maîtrise lorientaise aurait pu déboucher sur un triplé d’Hamel, dont la tête était stoppée sur sa ligne par Larsonneur (65e). Et si Faussurier a bien réduit la marque (3-2, 80e), l’espoir n’a pas duré. Sur un débordement, Cabot centrait et le pauvre Belaud poussait le cuir dans ses propres buts (4-2, 81e).

Les conséquences au classement

Près de 2 mois plus tard, Lorient retrouve le podium de la Domino’s Ligue 2 grâce à ce succès 4-2. Les Merlus, avec 29 points, prennent la 2e place à 3 longueurs du leader Reims. De son côté, le Stade Brestois recule au 10e rang (22 points) et enchaîne un 5e match sans succès.

Laisser un commentaire

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
http://www.nordsports-mag.com/
Eco Foot
Super Football Club
Image sport