Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Entretiens avec joueurs - 21 août 2017 Laurent Mazure 1 commentaire

Interview-Edouard Butin: « Je n’étais pas forcément inquiet car le contenu était intéressant »

Arrivé début juillet au Stade Brestois, Edouard Butin a vécu un début de saison frustrant, à l’image de son équipe. Un seul point pris après 3 journées avant de se déplacer à Lens, ce samedi (4e journée de Ligue 2). Mais, en Artois, l’ancien buteur valenciennois s’est montré décisif en délivrant un caviar à Jason Berthomier. A l’issue de la rencontre gagnée 4-2, il a pris le temps de répondre à nos questions.

Ce succès fait du bien dans les têtes, non ?

Nous n’étions pas venus en pensant véritablement repartir avec les trois points. Nous restons dans un processus de construction, avec un nouveau système et un jeu à mettre en place. Cela prend du temps. Après, je vous avoue que regarder dans le bas du classement, ça ne fait jamais plaisir.

Il n’existait donc pas d’inquiétude avant cette rencontre ?

Du tout, non. Quand on analyse nos prestations depuis le début de saison, que faut-il en ressortir ? Contre Châteauroux, nous perdons je ne sais pas comment, en jouant bien pendant 75 minutes. A Ajaccio, nous sommes rapidement réduits à dix. Et contre le Gazélec chez nous, on a en face une défense très forte. D’ailleurs, les Gaziers vont embêter pas mal d’équipes… Alors on ne se cache derrière rien du tout. Nous avons du travail à accomplir. Mais je n’étais pas forcément inquiet car le contenu était intéressant. On savait que ça allait tourner rapidement.

Mais peut-être pas à Lens ?

A chaque match, l’objectif est de gagner. Il y a les moyens du moment à prendre en compte, l’adversaire. Là, on est arrivé avec un seul point pris en trois matchs. Par bonheur, on réalise la bonne opération par rapport à un adversaire lui aussi qui n’est pas bien. Nous confirmons les bonnes choses observées lors des trois premiers matchs.

Que se passe-t-il dans les têtes à 0-1 au bout de 9 minutes ?

Au regard de notre situation comptable, beaucoup de personnes s’attendaient à nous voir plonger. Mais le coach veut une équipe de caractère. C’est ce que l’on a montré. Nous ne nous sommes pas affolés. Notre retour au score apparaît même logique avant la pause. Nous avons possédé le ballon la plupart du temps, nous nous sommes créés les meilleures occasions. Après le repos, nous avons réussi à creuser l’écart. En général, nous avons montré du caractère.

Justement, racontez-nous votre retour aux vestiaires à 3-1, avec cet envahissement du terrain. Particulier ?

C’est quelque chose d’inhabituel. Personnellement, c’est la première fois. On est tous conscients que, derrière, il reste 25 minutes de jeu. Nous avons un match à tenir, les points à décrocher. On se doit de rester chaud, de rester concentré. Je pensais qu’on avait fait ce qu’il fallait…le scénario nous a montré que non. Nous avons mis du temps à revenir dans la partie.

La panique n’a-t-elle pas gagné vos rangs lorsque Lens revient à 3-2 sur penalty ?

Inconsciemment, sur le 3-2, nous avons peut-être repensé à Châteauroux (2-3, 1re journée). Mais, par la suite, nous avons repris le cours du match.

D’un point de vue personnel, comment vous sentez-vous depuis le début de saison ?

Je m’étais senti très bien pour mon premier match aussi contre Châteauroux, en étant utile même si je n’avais pas été décisif. Depuis que je suis arrivé, je joue souvent seul en pointe. Il y a eu des bons matchs et d’autres moins bons, notamment face aux clubs corses. Même en étant tout seul devant, nous possédons une équipe qui joue au ballon. Et donc j’arrive à prendre du plaisir alors que je suis davantage à l’aise avec deux attaquants. Je sais que je suis capable de m’en sortir tout seul. J’arrive à trouver de mieux en mieux mes équipiers. Et au quotidien, je prends du plaisir car on joue au foot, tout simplement.

Le Stade Brestois continue de rechercher un autre attaquant, comment le vivez-vous ?

J’essaye d’être bon quand je joue, tout simplement. Cela fait des années que je joue au football, je suis le seul d’attaquant d’expérience au SB29. On ne va pas faire une seule saison avec un seul attaquant confirmé. Gaëtan Charbonnier va nous rejoindre quand il sera prêt. Cela paraît normal d’avoir un deuxième attaquant. Nous en avons besoin, c’est logique. C’est normal. Cela ramènera aussi de la concurrence. Je l’accueillerai avec plaisir en tout cas.

Le Stade Brestois coule un RC Lens à la dérive

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
http://www.nordsports-mag.com/
Eco Foot
Super Football Club
Image sport