Téléchargez notre application Ligue 2

Au quart du championnat, les humeurs de la rédaction !

Billets d'humeur

La 9ème journée de championnat s’achève demain, le quart du championnat est bientôt atteint. L’occasion pour chaque rédacteur de livrer son humeur sur ce début de saison.

Le joueur en vue de Dorian

Sept buts en 18 matchs entre janvier et mai 2014… Et si le Clermont Foot est actuellement en dernière position, ce ne peut pas être la faute d’Idriss Saadi. Le joueur formé à l’AS Saint-Etienne éreinte toutes les défenses qu’il affronte en ce début de saison. Déjà six réalisations au compteur pour huit matchs joués…un ratio qui montre que le joueur est puissant, réaliste, opportuniste et capable de gestes techniques impressionnants, à l’image de son ciseau-retourné payant contre Le Havre (Vine ci-dessous). Le Franco-Algérien apparaît sans complexe depuis la reprise.

Son entraîneure Corinne Diacre a entièrement confiance en son attaquant axial, qui le lui rend bien. Idriss Saadi a manqué de réussite lors du dernier match à Valenciennes, où il a touché la barre en fin de première période. Nul doute qu’il voudra retrouver au plus vite le chemin des filets pour rattraper Mickaël Le Bihan , sept unités au compteur, qui le devance désormais au classement des buteurs. Le choc à venir contre Troyes doit permettre à Saadi de s’illustrer à nouveau pour tirer son équipe d’une mauvaise passe, sous peine de s’enfoncer un peu plus dans les profondeurs du classement. Il est pour le moment largement en avance sur son record personnel en Ligue 2, puisque celui-ci s’établit à 7 buts sur l’ensemble d’une saison (2012-2013 avec le GFC Ajaccio).

luzenacmontee
Tu montes et tu descends…en DHR !

Le feuilleton de l’été de Philippe

La Ligue 2 aurait pû se jouer à 21…ou pas ! Au final, et avec le recul, on se rend compte que les dés semblaient pipés dès le départ pour Luzenac. Dans un premier temps, le club ariégeois n’avait pas répondu aux exigences de la LFP, ne prenant peut-être pas tout à fait la mesure des éléments à mettre à jour pour participer au championnat de France de Ligue 2. Cela valait-il une punition si exemplaire de la part des instances professionnelles ? Je ne le pense pas. Au contraire, l’attitude intransigeante et exagérément autoritaire de la Ligue a provoqué tellement d’incompréhension. Les valeurs du sport, du partage, du lien social et de l’accompagnement des moins favorisés, si souvent évoquées dans les beaux discours des dirigeants, sont devenus de fait totalement dénués de sens.

Luzenac ne connaîtra donc pas la Ligue 2, après avoir fêté une montée historique au mois de mai 2014. Une seconde place de National synonyme de DHR, avec une première rencontre contre Tournefeuille dimanche dernier. Une retraite anticipée pour Nicolas Dieuze, des joueurs au chômage, des salariés en situation délicate… La quatrième place n’aurait, pour une fois, pas été celle du con.

La suite de nos humeurs demain avec le club au top et le flop

Crédit photo de Une : Y.Biehler / Clermont Foot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications