Lens, débordements répréhensibles, colère compréhensible !

Consternation et compréhension. Non, personne ne cautionne cet envahissement de terrain sur la pelouse de Bollaert-Delelis samedi après-midi (2-4, 4e journée de Ligue 2). Des centaines de supporters artésiens, à bout, ont manifesté sur le rectangle vert de l’antre Sang et Or. En plein match. Alors que leur équipe coulait, une fois de plus, devant les coup de boutoir brestois. L’image de ce club si populaire, en constante déliquescence depuis des années, reçoit une énième écorchure.

http://e-consultingrh.com/

Alors, les conclusions hâtives sont lancées d’un peu partout. Des spécialistes en tout genre, qui suivent avec parcimonie, pour ne pas dire plus, la dernière décennie cauchemardesque du club centenaire, tentent de prêcher la bonne parole. La réalité d’une colère qui a connu son apogée samedi est plus complexe. Fruit de dix ans de déconvenues d’un RCL en train d’être lâché « de la faute de tout le monde » dixit Gervais Martel, à l’issue de la rencontre. Lâché de tous ? Non, pas de ces 25 000 âmes qui, samedi, après 3 relégations depuis 2008, 7 années en Ligue 2, étaient encore présents dans les travées de Bollaert, pour soutenir au coup d’envoi le 19e de Ligue 2 ! Car si, depuis 10 ans, le RC Lens fait parler (en bien), c’est surtout pour ses fans que ses résultats.

De nombreux avertissements

Durant cette longue période, les avertissements ont été nombreux. L’incompréhension d’une catastrophe industrielle en 2008. L’interruption de la rencontre Lens-Bordeaux, au printemps 2011, pour jets de fumigènes et pétards sur la pelouse de Bollaert, à l’aube d’une deuxième relégation. La sombre période Hafiz Mammadov, la remontée pleine d’espoirs et la déconfiture qui en a suivi. Les interrogations, les incertitudes quant à l’avenir. Les promesses non suivies d’effet. La dernière en date ? Celle d’une équipe compétitive pour le coup d’envoi de la saison, afin de ne pas commettre les mêmes erreurs de l’été 2016. Raté.

 

Place au ménage sportif ?

Ces avertissements ont-ils été entendus ? Seulement écoutés ? Pas assez, au regard de la piteuse image laissée par le Racing samedi. Le patron artésien dit ne pas avoir « eu autant conscience de la situation en 30 ans de présidence.« . Une situation cataclysmique. Mais peut-être inéluctable après ces nombreuses années calamiteuse sur tous les points. La colère, apparemment cette fois comprise par l’emblématique numéro un Sang et Or, devrait être attentivement analysée par un board qui, recomposé depuis juin dernier, a déjà commencé à faire le ménage au sein des murs de la Gaillette. Le sportif était la prochaine étape. En espérant que cela ne soit pas trop tard. Car la rupture, profonde, semble être cette fois consommée. Deux solutions existent : rajouter des pansements à la plaie déjà béante. Repartir sur des fondations solides. Les cartes sont entre les mains de la direction du RC Lens.

11 Commentaires

  1. Je suis prêt à parier un petit billet que Gervais Martel ne quittera la présidence du Racing que la par « la force des baïonnettes « . Il s’estime dans son bon droit depuis des lustres et pour encore très longtemps. C’est un boulet qui s’ignore.

  2. Répondre Post By Salièri Frédéric

    Excellent article qui résume tout, mer I Laurent

  3. Sinon c’est que du foot et on peut aussi être supporter lensois depuis des décennies et consterné par cet envahissement inutile qui n’aura aucun impact sur le financier ou le nombre de points au classement..

    1. Répondre Post By Pagan29200

      J’espère que si que cet envahissement aura un impact financier (négatif) sur le club ! Une grosse amende est largement méritée ainsi qu’au moins un match à huit clos !

      1. C’est sur que dans le Finistère on sait ce qui se passe à Bollaert @pagan29200…non cet envahissement s’est fait à raison. Qu’elles ont été les dégradations faites ? Les supporters sont rentrés dans les tribunes pacifiquement et le match a repris après 15 Minutes . Qu’on arrête un peu l’hypocrisie… personne n’a été blessé à ce que je sache.

  4. Bonjour j’étais au match samedi. Je ne cautionne pas l’envahissement du terrain mais je comprends l’exaspération de certains. 4 matchs, 4 défaites comme en 1967/1968 où Lens est descendu ! Les joueurs doivent se ressaisir et jouer sur leurs valeurs. Certains sont en dessous du niveau. Les joueurs ne supportent pas la pression. A part Christian Lopez, Bostock (bon samedi), hafez, duverne, cvetinovic voire fortuné les autres cela ne va pas ! Comment sauront ils jouer le maintien avec un mental si faible ? Il faut une prise de conscience du danger et du péril. Il faudra des managers d’expérience. Il faudra que les supporters patientent car cette année, c’est loupé ! Peut-être vendre zombie voire ceux qui ne veulent (ou ne peuvent) maintenir le club en L2. En tout cas, allez Lens ! Ressaisissez vous ! Il y aura des jours meilleurs, je l’espère rapidement ! Allez les sang et or !

  5. Très bel article ! Les éléments sont là sauf peut être ceux liés à une certaine mafia interne … Martel a terminé son temps mais il ne lâchera jamais. Ce sont aux nouveaux décideurs de faire le ménage et de mettre un nouvel homme fort et une équipe dirigeante nouvelle et soudée. Il faut briser l’ancien système et pour le sportif, faire confiance au centre de formation sans se faire piller. Le nouvel investisseur est-il capable de cela ??

    1. Répondre Post By Laurent Mazure

      Pour évoquer une certaine « mafia interne », il faut des éléments concrets. Sans cela, cela conduit à un passage devant les tribunaux.

  6. Si après les départs de martel, Blanchard, Casanova, l’équipe ne tourne pas rond, il va falloir virer les joueurs un par un. Et après. .les investisseurs, pas grave on fera comme Strasbourg dans le passé, Bastia en ce moment, on repartira avec pas grand chose, le temps de se renflouer, ca prendra le temps qui faudra, 5 10 ou plus …? Ans…
    Les supporters seront toujours là ou dispersés. …
    Supporters, enfin je parle pour les vrais !!!! Quel gachis ca ferait….
    Il faut serrer les dents, rien n’est encore perdu et arretons de critiquer, soyons positifs….
    Continuons à encourager notre équipe qui à besoin de nous !!!
    La montée est toujours possible….
    We are sang et or !

  7. Pingback: MaLigue2 | Guillaume Warmuz : "La dynamique a toujours existé grâce aux supporters" - MaLigue2

  8. Répondre Post By Gregorfaber

    De l’âge du président de mon club emblématique le RCL, j’ai toujours soutenu mon club de coeur et Gervais Martel .Mais après le titre de champion de France, il a voulu voir plus grand et trop vite malheureusement en voulant s’inspirer de Manchester United sur le côté image du club mais pas avec les mêmes moyens financiers et à partir de là cela a commencé à se dégrader tout doucement sans jamais s’en inquiéter jusqu’à se fissurer petit à petit et aujourd’hui prendre l’eau complètement.Et je suis d’accord sur le fait évoqué au dessus quant à changer la direction et surtout son président que je respecte mais qui n’est plus dans le coup.Moi même qui ait connu le Lens avec des joueurs qui respectaient leurs supporters et surtout avait l’amour du maillot et du club qu’ils représentaient, je ne suis plus en phase avec ces joueurs qui ne pensent que fric et quittent le navire dès qu’il prend l’eau(à part quelques uns encore professionnels dans l’âme).Même les 25000 supporters chaleureux ne font plus peur aux équipes visiteuses, ils ne sont plus le joueur supplémentaire qui fait la différence et leur colère est légitime.Mr Martel se glosse d’avoir un nombre imposant d’abonnés pour un club de ligue 2 c’est merveilleux en effet et cela démontre qu’il y a toujours une âme footballistique à Lens transmise depuis des générations mais malheureusement notre président ne sait pas transmettre ces fibres d’amour d’un club aux quelques bons joueurs formés au centre de la Gaillette et qui font les beaux jours d’autres clubs aujourd’hui.Ou sont nos Gillot, Sikora, Juraszek,Zébulon, Cajou, et ce vivier polonais qui ont fait le grand Lens…
    Comme beaucoup je pourrai réécrire l’histoire de ce Lens qui a toujours su ce remettre d’épreuves difficiles mais nous ne sommes plus de ce temps et le football est devenu affaire de gros sous et donc il faut des hommes de cette nouvelle époque qui fera le bonheur de cette nouvelle génération de supporters qui comprennent mieux ce football d’aujourd’hui.Alors oui un bon coup de balai à la direction à Lens et il faudra du courage à Sikora merveilleux joueur et homme de coeur qui a du déjà faire la bouée de sauvetage et à qui on ne fera pas de cadeau si les résultats ne sont pas là et il n’y sera pour rien….

    Un vieux supporter qui espère voir Lens refaire surface et mettre le temps qu’il faudra et gagner une fois la coupe de France avant de fermer les yeux puisque la coupe de la ligue est déjà une histoire ancienne.

    Sang et Or pour toujours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *