Officiel : Les barrages entre Ligue 2 et Ligue 1 sous assistance vidéo !

Le conseil d’administration de la LFP a adopté l’instauration de l’assistance vidéo pour les barrages entre le 18e de Ligue 1 et le 3e de Ligue 2, qui auront lieu le jeudi 25 mai et le dimanche 28 mai.

Une décision qui répond à la demande de la FFF. A cet effet, il s’agira de la première fois qu’une telle technologie est utilisée pour des rencontres officielles en France. Didier Quillot, directeur exécutif de la LFP, a réagi sur le site de la Ligue : « L’instauration de l’assistance vidéo pour l’arbitrage à l’occasion des barrages de la Ligue 1 sera une grande première pour le football français. Cette innovation s’inscrit dans le cadre du travail mené avec la Direction Technique de l’Arbitrage pour améliorer l’arbitrage, et donc notre championnat. A l’heure où l’assistance vidéo pour l’arbitrage est encore en phase de test, nous sommes heureux de pouvoir effectuer cette répétition grandeur nature à l’occasion d’une double confrontation particulièrement importante pour les deux clubs qui seront concernés ».

Le protocole technique IFAB prévoit 4 situations de jeu pour lesquelles la vidéo peut être utilisée :

1. Après un but marqué: une infraction non perçue par l’arbitre (hors-jeu, faute de l’attaquant, ballon sorti du terrain, etc.) ayant pour conséquence d’invalider un but a-t-elle clairement été commise?

2. Pénalty : la décision d’accorder ou de ne pas accorder le pénalty est-elle clairement erronée ? (faute claire ou non de l’équipe attaquante / faute en dehors ou à l’extérieur de la surface / ballon hors du terrain avant la faute sanctionnée)

3. Carton rouge : La faute commise méritait-elle clairement une exclusion directe ? (seuls les cartons rouges directs entrent dans le champ d’application de la vidéo. Un deuxième carton jaune n’entre donc pas dans ledit champ d’application)

4. Identité erronée : le joueur sanctionné disciplinairement (carton jaune ou rouge) est-il le joueur fautif ?

La vidéo doit permettre de répondre à une question fondamentale : « la décision de l’arbitre est-elle clairement erronée ? ». Si oui, la décision doit être revue. Dans le cas contraire la décision initiale de l’arbitre reste inchangée.

Le retour des barrages fait le bonheur des fans de foot !

Les barrages, « ça change absolument tout » pour Rolland Courbis