Sponsor ML2
Championnat

VAFC – Jorge Maciel : « Si je suis un facteur de désunion, il ne faut pas que je reste »

C’était LE match à ne pas perdre pour le VAFC. Dernier de Ligue 2, le club du Hainaut recevait Dunkerque (19e) et s’est incliné (0-1).  Pire attaque du championnat, Valenciennes a peu proposé ce samedi et se trouve détaché au fond du classement, à six points du premier non-relégable. En conférence de presse, l’entraîneur Jorge Maciel n’a pu que tirer un bilan alarmant.

A lire aussi >> Ligue 2 (J14) – Laval perd un match mais pas la tête, Valenciennes touche le fond !

https://www.youtube.com/watch?v=1lKbkSsHKVE

À lire aussi >> VAFC – Jorge Maciel avant Dunkerque : « On a l’obligation de montrer un visage totalement différent »

« On a montré pourquoi on est derniers… On a joué contre une équipe qui était ex-aequo avec nous, et on a montré qu’on a du mal à gagner, à être compétitif contre des équipes de notre championnat. C’est très inquiétant. Depuis 14 matchs, on n’avance pas. Je pense que la pression joue. On a voulu proposer le style de jeu d’une équipe de haut de tableau. Nous ne le sommes pas. Il faut faire des choses simples, basiques et bien, pas comme on l’a fait. Je n’ai rien dit aux joueurs, il faut laisser passer du temps. On a beaucoup parlé dans la semaine déjà. On a la seule équipe en France dont l’attaquant n’a pas marqué un but en Ligue 2. On essaie de donner de la confiance mais on n’arrive jamais. On doit peut-être réfléchir à notre façon de faire. Mais les trois attaquants n’ont pas marqué quand ils ont eu des occasions aussi. Quand tu marques, ça donne parfois un déclic mais pour l’instant, non. Le public ? C’est un virage pour tout le monde. Notre plus grande responsabilité, c’est envers les supporters. Dans un moment comme ça, il ne faut pas être naïf. La seule chose dont le club a besoin, c’est l’union. Si je suis un facteur de désunion, il faut parler avec la direction et c’est fini pour moi. Je pense que je suis beaucoup plus petit que le club. J’essaie de faire le mieux sachant que je prends un risque grand. Si je suis un facteur de désunion, il ne faut pas que je reste. Mais tout dépend de la stratégie du club. Dans le vestiaire, personne n’est content et on comprend la frustration des supporters. Tout le monde doit réfléchir à ce qui nous manque, ce qu’on fait mal. La trêve qui arrive ne nous aide pas, les dernières recrues repartent en sélection comme Lilepo ou Bansé. Ce qui peut nous aider, c’est de gagner des matchs, tout simplement. Il y a quelque chose à faire dans la tête, déjà. On voit que sur les 5 derniers matchs, on fait 2 défaites et 3 nuls où on se demande pourquoi on ne gagne pas. Peut-être que je ne suis pas un bon leader et que je n’arrive pas à trouver l’énergie dont les joueurs ont besoin. Je me remets en cause, mais tout le monde doit le faire. »

Photo ©Loic Baratoux/Icon Sport

Vos commentaires :

  1. FAUCONNIER

    POURQUOI NE PAS REVENIR AVEC UNE DEFENSE A 5 JOUEURS ? BON COURAGE A TOUS

    1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *