Championnat

(L1) – Un duel qui vaudra cher entre Ajaccio et l’AJA, Strasbourg sur le pont dès vendredi

La lutte pour le maintien en Ligue 1 sera marquée ce week-end par un duel entre deux promus : Ajaccio-Auxerre. Les autres formations de bas de tableau auront de durs défis à relever lors de la 30e journée de la saison.

À lire aussi >> Annecy – Alexy Bosetti dégoûté du scénario contre Toulouse : « J’aurais préféré prendre 5-0… »

Ils sont montés ensemble en Ligue 1 au printemps dernier. Ajaccio (19e) et Auxerre (17e) luttent pour ne pas revenir en Ligue 2 comme une paire de boomerangs. Les Corses accueillent les Bourguignons dimanche après-midi pour le match le plus important dans l’optique de la lutte pour le maintien cette semaine. Tout près de la ligne de flottaison, Auxerre a envoyé des signaux bien plus rassurants ces derniers temps, avec notamment une victoire précieuse contre Troyes samedi dernier.

Du côté des Ours, c’est plus délicat : attaque en berne, scénario très cruel lors de la défaite à Clermont (1-2) et pour ne rien arranger, le club a dû faire face à une incartade de Youcef Belaïli, pièce majeure du dispositif offensif de l’ACA, rentré en retard de sélection algérienne. Déjà parti en mauvais termes du Stade Brestois, l’attaquant va poser un dilemme à ses dirigeants et au coach Pantaloni, entre impératifs disciplinaires et sportifs.

Le marathon continue pour Strasbourg

Quelques semaines après Marseille (2-2), cinq jours après Monaco (2-4), le Racing Club de Strasbourg va devoir à nouveau se déplacer, encore une fois chez un candidat au podium final. Le calendrier épargne peu les Alsaciens qui vont rencontrer des Sang & Or en pleine dynamique positive. La formation des Hauts-de-France est deuxième et reste sur trois victoires sans encaisser le moindre but, huit marqués dont six pour le seul Lois Openda en feu depuis son triplé express à Clermont. Les Strasbourgeois sont 16e et ne devancent le premier relégable, Auxerre, qu’à la différence de buts.

Troyes n’est pas pressé

18e de Ligue 1, l’ESTAC a assuré cette semaine le maintien… de son coach ! Malgré une série de résultats affreuse depuis son intronisation (une victoire, quatre nuls, neuf défaites) le coach australien terminera la saison en cours et sera là pour la suivante, probablement en Ligue 2 au rythme ou vont les choses. Les Champenois recevront Clermont dimanche, sans Renaud Ripart. L’ancien Nîmois a été victime d’une rupture du tendon d’Achille lors de la dernière journée et ne retrouvera probablement pas les terrains avant l’automne prochain.

Confirmation  difficile pour Brest, retour sur terre pour Nantes

Vainqueur de Toulouse dimanche dernier, avec une nouvelle animation offensive, le Stade Brestois (15e) sera opposé à Reims (7e) qui a déjà repris sa marche en avant en battant Nantes (3-0) la semaine dernière, après la fin d’une longue série de matchs sans défaite. Les Finistériens ne comptent que trois points de retard sur Nantes (14e). Qualifiés cette semaine pour une deuxième finale consécutive de Coupe de France, les Canaris n’ont plus gagné un match de Ligue 1 depuis le 12 février et vont devoir se replonger dans un quotidien beaucoup moins souriant, dans un contxte de nouvelles tensions entre le coach, Antoine Kombouaré, et le président Waldemar Kita.

Angers, place au football ?

L’Angers SCO a encore occupé la rubrique judiciaire cette semaine avec de nouveaux ennuis pour l’ex-président Chabane et une condamnation pour le latéral Ilyes Chetti. Ce qui se passe sur le terrain est à peine plus réjouissant pour la lanterne rouge qui reçoit Lille (5e), une équipe en verve offensivement. Pourtant le SCO est parvenu a accroché Nice (1-1), une équipe plutôt performante depuis cet hiver. Si le maintien est improbable pour l’équipe d’Alexandre Dujeux, montrer un visage cohérent est encore possible.

Crédit Photo ©Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *