Téléchargez notre application Ligue 2

Bilans des clubs (10/20) – Sochaux : « Ce premier chapitre de la saison est positif, même si tout n’est pas parfait »

Championnat

Après un été mouvementé avec un changement de coach plutôt inattendu, Sochaux a soufflé parfois le froid et souvent le chaud dans cette première phase de championnat. Après 15 journées, le FCSM se place sur le podium (3e, 27 pts) et reste dans les clous de son objectif de montée. Journaliste à l’Est Républicain pour la couverture de toute l’actu du club du Doubs, Rémi Farge dresse avec MaLigue2 le bilan sochalien.

A lire aussi >> Sochaux – Préparation tronquée pour Gaëtan Weissbeck

Le bilan sportif

« C’est difficile d’avoir une analyse linéaire sur cette première partie de saison », pose d’emblée Rémi Farge. « Le début de championnat avec les trois premiers matchs ratés ont généré beaucoup de questionnements. Par la suite, Sochaux a réalisé une série de 6 victoires, ce qui est rarissime en Ligue 2 ! Non seulement il y a eu ces six succès, mais en plus avec la manière, avec trois buts par match en moyenne. On avait l’impression d’un épouvantail qui allait tout écraser. Finalement, la trêve internationale de septembre a coupé un peu cette dynamique et depuis, on retrouve un Sochaux très poussif à la fois dans les résultats et dans le jeu. On ne retrouve pas cette impression de puissance offensive qu’on voyait fin août et en septembre. Le FCSM avance donc moins vite, mais a réussi à sauver sa place sur le podium avec cette victoire à l’arrache contre Bastia avant la trêve (1-0). Malgré tout, les questionnements n’ont pas tous disparus et on ne voit plus la folie offensive, la variété dans le jeu. Sochaux s’en sort surtout parce que Sissoko plante devant le but, mais n’est pas à l’abri de passer à-côté de son sujet comme à Annecy (défaite 2-1). »

En effet, dresser le bilan de la première partie de saison du FCSM n’est pas chose aisée tant l’équipe a montré deux visages différentes au cours des 15 premières journées. Mais pas question pour autant de parler de départ mitigé. « Le bilan reste bon, on ne va pas faire la fine bouche ! Huit victoires sur 15 matchs, ce n’est pas mal. Sochaux compte quasiment le même nombre de points que l’année dernière à la même période. Personnellement, je n’attendais pas Le Havre et Bordeaux aux deux premières places après 15 journées donc je pense que Sochaux est à sa place », explique Rémi. Ce premier chapitre de la saison est positif, même si tout n’est pas parfait. J’ai toujours entendu que pour monter en Ligue 1, il fallait un bon gardien et un buteur dans son effectif. Le FCSM dispose des deux et c’est la première fois depuis la relégation en 2014. Est-ce que ça va durer ? On verra, mais c’est la première fois qu’un buteur plante autant. Dans les buts, Prévot fait partie du Top 3 en Ligue 2. Sissoko permet de jouer différemment dans un même match. Il est buteur, mais aussi passeur ! Il a beau être grand et costaud, il ne se contente pas de jouer dans la surface et dos au but. Il rate encore quelques occasions, mais l’année dernière Sochaux n’avait que Kalulu, qui a un profil plus restrictif. »

Un gros calendrier à gérer pour la reprise

Sur le podium à un point seulement de Bordeaux (2e), Sochaux devra bien négocier la reprise après cette longue coupure inhabituelle. Après un candidat au maintien (Rodez), Sochaux enchaînera avec Bordeaux, Le Havre, Caen, Saint-Etienne puis Valenciennes. « Je suis convaincu que ce sera une deuxième phase différente, toutes les dynamiques en cours vont repartir de zéro. Sur une période de l’année avec des terrains un peu plus irréguliers, sur le papier ces adversaires c’est du lourd, mais peut-être que dans deux mois le classement sera totalement différent. En tout cas, Sochaux devra être prêt tout de suite, c’est clair ». Avec des renforts à prévoir pendant le mercato ? « Ce groupe là peut jouer la montée », pense Rémi Farge. Olivier Guégan aimerait réduire le groupe car il est conséquent. Il y a 27 ou 28 pros, ce n’est pas facile de gérer et concerner autant de monde à l’entraînement et le week-end. Le groupe n’a pas beaucoup bougé depuis 3 mois, ce sont souvent les 20 mêmes joueurs convoqués. Certains seront sans doute prêtés, ou amenés à partir. Je ne serais pas étonné que le prêt d’un Ozornwafor puisse être cassé par exemple. Je ne pense pas que recruter soit une priorité, mais il faudrait que le banc soit de meilleure qualité. Cela peut passer par du recrutement, ou par le faitque les joueurs en place élèvent leur niveau. On l’a vu en Coupe à Thaon (élimination aux tirs au but par une N3, ndlr), les remplaçants n’ont pas donné entière satisfaction… ». Un axe de progression évident pour tenir la cadence sur les 23 matchs de championnat qu’il reste à disputer.

L’équipe type (4-2-3-1) du début de saison par temps de jeu :

Prévot – Faussurier, Aaneba, Agouzoul, Ndour – Ndiaye, Kanouté – Mauricio, Weissbeck, Kalulu – Sissoko
Sur le banc : Jeannin, Doumbia, Armougom, Henry, Do Couto, Ozornwafor, Alvero.

Le pronostic de MaLigue2 :

Difficile de cerner encore complètement le véritable potentiel de l’équipe, mais la qualité est là. Capable de réaliser une série dévastatrice de six victoires d’affilée comme de se montrer parfois très poussif dans le jeu et de ronronner, le FCSM se situe à sa place pour le moment dans ce championnat. Avec plus de régularité, nul doute que Sochaux peut prétendre jouer la montée jusqu’au bout. Avec un Ibrahim Sissoko qui a musclé le poste de numéro 9 et diverses solutions offensives, Olivier Guégan devra savoir tirer le maximum de son groupe pour atteindre l’objectif suprême et ramener Sochaux dans l’élite.

Photo Anthony Bibard/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications