Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Laval sanctionné pour un jet de projectile sur un arbitre et un envahissement de terrain

Discipline

La rencontre de Ligue 2 entre Laval et Valenciennes a donné beaucoup de travail à la commission de discipline de la LFP ! Si la réserve posée par Eddy Zdziech, président de VA, concernant la personne au sifflet en tribunes a été rejetée, l’instance a tout de même puni le club mayennais pour un jet de projectile constaté et pour l’envahissement de terrain. Laval perdra donc un point en cas de récidive cette saison, une mesure dissuasive et relativement clémente envers le club, qui a fait de son mieux pour que l’auteur de cet acte ne puisse plus revenir au stade.

A lire aussi >> Mercato – Saint-Étienne va passer à l’action, quatre postes ciblés en priorité

Le rapport de la commission de discipline : 

15ème journée de Ligue 2 BKT : Stade Lavallois MFC – Valenciennes FC du 12 novembre 2022
Comportement des supporters du Stade Lavallois MFC : jet d’objet sur l’arbitre et envahissement de terrain

Au regard des incidents intervenus pendant la rencontre Stade Lavallois MFC – Valenciennes FC (15ème journée de Ligue 2 BKT), la Commission de Discipline de la LFP avait décidé le 16 novembre 2022 de mettre le dossier en instruction.

Après lecture du rapport d’instruction, la Commission prononce la décision suivante à l’encontre du Stade Lavallois MFC :

•   Un point de pénalité avec sursis.

Laurent Lairy, président du Stade lavallois, comprend cette sanction de la commission et rappelle à ses supporters que se comporter ainsi n’est pas dans leur intérêt. Il se satisfait tout de même de ne pas écoper d’un match à huis clos à Francis-Le-Basser : « On ne peut pas ignorer qu’il s’est passé quelque chose. J’accepte tout à fait la décision, c’est un moindre mal. Et j’en appelle à nouveau à la responsabilité de chacun. Si chacun vient au stade avec l’envie de vivre un bon moment et avec le sourire, cela va bien se passer. La commission a reconnu notre travail, écouté notre rapport. On a bloqué le fautif, sanctionné. Il ne fallait pas punir 8000 personnes pour les agissements d’un individu. »

Source : Ouest-France

Photo Eddy Lemaistre/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications