Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Violences dans la métropole de Rouen : des supporters de QRM et du FCR s’accusent mutuellement

Championnat

Une mauvaise surprise attendait les supporters de QRM, qui rentraient du déplacement à Amiens pour célébrer la victoire de leurs joueurs devant le Stade Robert-Diochon, enceinte partagée par le club de Ligue 2 avec le club historique du FC Rouen, entre autres. En effet, d’après un communiqué publié par le fondateur du groupe des Young Block (groupe se revendiquant du mouvement Ultra, fondé il y a quelques jours de cela), des personnes cagoulées auraient fait irruption et auraient fait usage de violence envers quelques supporters du club de Quevilly-Rouen.

A lire aussi >> QRM – Olivier Echouafni : « C’est un exploit de gagner à Amiens »

Ce communiqué, accusant un autre groupe rouennais de ces actes, évoque des faits qui se seraient donc déroulés le même week-end (12 et 13 novembre) que le saccage d’un local d’un autre groupe de supporters : celui du 12 Rouennais, groupe de supporters du FCR non affilié au mouvement Ultra. « Nous avons retrouvé dimanche matin notre local complètement saccagé, le réfrigérateur renversé, le micro ondes cassé, le bureau renversé, le radiateur défoncé, précise le 12 Rouennais dans un communiqué sur son site. Pour pénétrer, les vandales ont détruit le volet de la fenêtre, et cassé le carreau. Nous avons déposé plainte ce lundi auprès de la police, qui est venue constater les dégâts dans la matinée. »

D’après Paris-Normandie, le vice-président de la Métropole en charge des Sports, David Lamiray, doit convoquer les président des deux clubs vraisemblablement impliqués dans cette triste histoire pour « rétablir un climat plus serein ».

Photo : 12 Rouennais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications