Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 (15e journée) – Metz étrille Paris, Le Havre et Bordeaux arrachent des points et et Amiens tombe encore

Championnat

Les deux premiers de Ligue 2, Le Havre et Bordeaux, ont du caractère ! Ces deux formations ont réussi à arracher des points en fin de rencontre et conservent leur place respective, alors que Sochaux se rapproche de la deuxième. De son côté, le Paris FC s’est lourdement incliné à la maison et a subi la loi de Metz, qui confirme son retour en forme.

A lire aussi >> Les statistiques des neuf matchs du multiplex

Bordeaux s’est fait surprendre à domicile dans le match anniversaire de ses Ultras. Pau est venu avec la ferme intention de prendre un point et, malgré la domination girondine, marque en première mi-temps sur un contre rondement mené et conclu par Mons Bassouamina. Les Girondins ont absolument tout tenté pour revenir au score, Davitashvili trouve le poteau sur sa frappe mais Lenny Pirringuel ne se trompe pas lorsqu’il est trouvé par le centre de Vital Nsimba et égalise en toute fin de partie. Les Girondins restent donc à la 2e place de Ligue 2.

Encore une fois, Sochaux s’en est remis à son avant-centre Sissoko contre le SC Bastia. L’attaquant obtient et transforme lui même son penalty à la 38e minute pour donner l’avantage aux Lionceaux. Mais sur coup franc, Guidi a bien failli remettre les pendules à l’heure avant la pause. Les Doubistes parviennent à conserver leur avantage jusqu’au bout malgré les efforts bastiais et se rattrapent de la défaite à Annecy.

Chez le Paris FC, Metz a entamé sa rencontre aussi bien que lors de la 14e journée et a même su ouvrir le score dès la 12e minute, grâce à un penalty accordé pour une main de Chergui dans la surface. Ce même Chergui vit un début de match catastrophique et reçoit deux cartons jaunes coup sur coup après une réaction plutôt virulente lorsqu’un second penalty est sifflé contre lui. Mikautadze réussit le doublé en l’espace de 20 minutes. Guilavogui n’est pas refroidi pour autant et part intelligemment à la limite du hors-jeu pour marquer suite à un coup franc très rapidement joué par Lopez. Ce retour n’est que de courte durée et les Messins, à force d’insister, inscrivent un troisième but grâce à une passe en profondeur qui trouve la course de Lamine Gueye. Les Grenats repassent en première partie de tableau et Mikautadze s’offre même un triplé grâce à un nouveau but inscrit en fin de rencontre.

A Niort, c’est Nîmes qui a pris les devants du duel de la peur ! Sur son but à la 27e minute, Tchokounté est au départ ainsi qu’à la finition, de la tête grâce au centre de Fomba. Mais Niort et Zemzemi dominent, poussent pour tenter d’égaliser et vont y parvenir à la 54e. Ce but signifie que les Chamois remontent à la 19e place de Ligue 2, devant l’AS Saint-Étienne. Les visiteurs finiront la partie à 10 alors que Delpech fait un mauvais tacle sur Boutobba seulement 10 minutes après son entrée. Une exclusion sans conséquence sur le score final : 1-1.

Malgré les circonstances et ses nombreux blessés, Guingamp a longtemps tenu tête au Havre et peut encore remercier son gardien Enzo Basilio, auteur d’un gros arrêt après un crochet astucieux et une frappe d’Alioui. Diakité aussi est malheureux et voit sa reprise sur le centre de son coéquipier complètement manquer le cadre, alors qu’il était en position favorable. Mais le leader n’est pas à cette place pour rien et peut encore se fier au talent de buteur et à l’instinct d’Alioui, qui inscrit le seul but de la rencontre à la 86e ! Le HAC prend le large en tête du classement.

Caen a largement dominé, comme très souvent à domicile, le promu Annecy mais s’est heurté à un mur. Malgré les nombreuses tentatives des joueurs de Malherbe, les Haut-Savoyards ne baissent pas les bras et ont même l’occasion de faire le coup parfait grâce à Shamal qui butent sur Mandréa et ne peut pas marquer contre son ancienne équipe. Callens récupère dans ses gants un ballon touché par Lajugie dans sa surface et offre aux Caennais un coup franc indirect mais va bien se rattraper en réussissant une jolie sortie pour éloigner le danger.

Un match assez pauvre en occasion s’est déroulé au Stade des Alpes de Grenoble, qui recevait la visite de Dijon. Après 60 minutes très ternes, les Grenoblois poussent et tentent d’ouvrir le score sur corner mais Allagbé, remplaçant de Reynet, est vigilant dans ses cages et sort une belle claquette. Sbaï glisse une superbe passe à Pape Meïssa Ba mais ce dernier manque le cadre dans le dernier quart d’heure, ne parvenant pas au GF38 d’obtenir une 5e victoire de suite.

En méforme depuis plusieurs semaines, l’Amiens SC s’est encore fait très peur face à QRM. Till Cissokho, défenseur central, profite de la passe de son compère en charnière Ben Youssef pour marquer le premier but de la partie à la 40e minute. Les Picards poussent et vont même voir un but refusé en deuxième période. Nicolas Lemaître tient la baraque et permet à son équipe de conserver les points de la victoire sur la frappe de Doums Fofana au pied du poteau. A force de pousser, Amiens va craquer et s’incliner par deux buts à zéro suite à la réalisation de Mafouta dans les dernières minutes.

Niort 1–1 Nîmes (Zemzemi / Tchokounté)
Amiens 0–2 Quevilly-Rouen (Cissokho, Mafouta)
Grenoble 0–0 Dijon
Guingamp 0–1 Le Havre (Alioui)
Caen 0–0 Annecy
[en cours] Laval 1–0 Valenciennes (Baudry)
Paris FC 1–4 Metz (Guilavogui / Gueye, Mikautadze x3)
Annecy 0–1 Sochaux (Sissoko, s.p.)
Bordeaux 1–1 Pau (Pirringuel / Bassouamina)

Vos commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications