Téléchargez notre application Ligue 2

Valenciennes – Nicolas Rabuel avant Laval : « On a un point au coup d’envoi et il faut en gratter deux autres »

Championnat

Samedi, Valenciennes se rendra à Laval pour disputer la 15e journée de Ligue 2. Les Nordistes n’ont pris qu’un point lors des deux matchs précédents mais font toujours partie des bonnes surprises de la première partie de saison. Avant ce dernier rendez-vous en championnat, et un 8e tour de Coupe de France contre Feignies-Aulnoye, l’entraîneur, Nicolas Rabuel s’efforce de lutter contre tout relâchement.

À lire aussi >> Rodez – Emerick Darbelet : « Je suis là pour les deux prochaines échéances »

« En termes comptable, le bilan est satisfaisant. Le contenu aussi et sur les trois-quatre derniers matches, on a gagné en maîtrise, on a augmenté notre ratio d’occasions. Il faut maintenant qu’on augmente notre ratio d’efficacité. Il y a à la fois l’aspect comptable et à la fois sur le jeu où j’ai pu voir certaines choses. Même si on perd à Grenoble, on a eu une certaine maitrise dans le match. On a moins concédé d’occasions. C’est ça aussi ce que je regarde. Le compteur points tourne mais il faut que le projet de jeu tourne aussi. Le challenge c’est de mettre en lien le résultat avec ce que tu proposes dedans. Je pars de ce principe-là, c’est ce qu’on va mettre dans nos matches qui va nous rapporter des points. Il faut toujours être focus et le résultat est toujours la conséquence de ça. Je mets toujours la pression sur les moyens pas les résultats. »

Sur le match de Laval : « On a un point au coup d’envoi et il faut en gratter deux autres. On ne va pas changer ce que l’on fait depuis le début. Après ça va être un contexte particulier car pour eux c’est leur dernier match. Pour nous, il nous reste la coupe. Il faut qu’on reste compétitif avec nous-mêmes. Quand tu arrives comme ça à la fin d’une période de compétition, il peut y avoir un relâchement. C’est donc un combat contre nous-mêmes. Ça fait 25-30 ans que je suis dans le milieu donc ces périodes-là je les connais. L’idée c’est d’anticiper ça. Ils sont performant à domicile, dur à manœuvrer. C’est la troisième attaque du championnat. C’est la quinzième conférence de presse et je ne pense pas avoir pris un seul match à la légère. »

Photo Maxime Le Pihif/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications