Téléchargez notre application Ligue 2

Niort – Rui Almeida avant Caen : « On doit faire douter notre adversaire »

Championnat

Niort va devoir passer la seconde. Malgré une prestation encourageante contre Guingamp (0-0) Les Chamois n’ont pas encore emporté la moindre victoire, ni marqué de but depuis l’arrivée du nouvel entraîneur, Rui Almeida. A la 20e et dernière place de Ligue 2, l’équipe de Deux-Sèvres doit réagir, mais la chose ne sera pas aisée sur la pelouse de Caen, un candidat au haut de tableau en quête d’un nouvel élan. Le coach était en conférence de presse à la mi-journée pour aborder cette rencontre.

À lire aussi >> Pronostic Caen Niort : analyse, cotes, pronos – 8 octobre 2022 – 11ème journée Ligue 2

«  Le plus important pour ce match c’est de garder notre dynamique et d’imposer notre jeu. Le défi maintenant c’est d’avoir une grosse personnalité dans le jeu. On doit faire douter notre adversaire. Tous les débuts de match sont importants, les 15 premières minutes peuvent changer le visage d’un match. On doit garder ce que nous avons bien fait contre Guingamp et améliorer le dynamisme offensif et notre efficacité.   Notre identité de jeu est claire, peu importe le dispositif tactique aligné, chaque joueur a des tâches, des missions collectives et individuelles et nous devons améliorer les points sur lesquels nous avons été faibles contre Guingamp.  On veut évoluer dans notre volume de jeu, que ce soit offensivement ou défensivement. On doit augmenter notre nombre de frappes, de centres et de coups de pieds arrêtés. Bien sûr ce n’est pas valorisant d’occuper la dernière place mais nous savons ce que nous avons à faire pour sortir de là. On ne changera pas notre façon de jouer en fonction d’une victoire ou d’une défaite […] Il faut marquer pour gagner. 50% du travail est effectué lorsque nous n’encaissons pas de but mais il faut faire les 50% restants en marquant des buts. Si on est plus efficaces devant nous atteindrons les objectifs qu’on s’est fixés.  Cette équipe de Caen fait partie des candidats à la montée, il y a toujours des supporters derrière l’équipe. Il faut savoir jouer avec l’ambiance du stade et en tirer le maximum. C’est à nous de leur poser des problèmes. Caen ne nous fera pas de cadeaux. »

Photo Gwendoline Le Goff/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications