Téléchargez notre application Ligue 2

Entretien ML2 avec Yanis Merdji (Niort) : « Il faut aller chercher cette réussite »

Championnat

Entraîné par trois personnes différentes depuis le début de la saison, le club de Niort connaît des débuts compliqués en Ligue 2. Rui Almeida a pris la relève depuis trois matchs mais l’équipe n’a toujours pas trouvé le chemin des filets sous ses ordres. Yanis Merdji, l’un des attaquants les plus régulièrement alignés depuis le mois d’août, nous a accordé un entretien pour évoquer cette réussite à retrouver.

A lire aussi >> Niort – Bryan Passi : « Le nouveau système de jeu commence à prendre forme »

Photo Christophe Saidi/FEP/Icon Sport

MaLigue2 : Bonjour Yanis, ressentez-vous de la frustration en sortant de ce match nul (0-0) contre Guingamp ?

C’est le résultat qui est frustrant. Dans la physionomie du match, je pense qu’on n’a pas été tellement mis en danger, on a plutôt bien défendu et été très solides. Contrairement aux autres matchs, on n’a pas donné de munitions à Guingamp pour nous punir. C’est un très gros point positif. Je pense que le travail que le coach nous fait faire est de mieux en mieux compris par l’équipe. Sur le plan offensif, on a eu de belles opportunités, on est tombés sur un très bon Enzo Basilio samedi, qui a sorti de belles parades. Je pense que s’il n’était pas dans une telle forme samedi, on peut remporter le match 1-0.

Rui Almeida n’a pas encore connu le succès en trois matchs avec les Chamois, est-ce que cela joue dans vos têtes ?

On est conscients qu’il nous faut des points, le championnat a démarré depuis déjà 10 journées. Mais on ne se précipite pas, il nous reste encore près de 30 matchs à jouer. Le coach vient d’arriver, on a eu un début de saison assez mitigé avec le départ de Sébastien Desabre, un moment de flottement où on a eu un mois sans entraîneur, où Ande Dona Ndoh a repris les rênes de l’équipe. Ce n’est pas du tout la même philosophie, entre l’ancien entraîneur, Ande, puis Rui Almeida avec qui c’est encore tout autre chose. Cela fait beaucoup de changements en peu de temps, il faut assimiler le système rapidement. Mais à partir du moment où l’on prend des points, même un seul, ça nous permet d’avancer et de nous rassurer sur le côté défensif. A part contre Amiens, on a réussi à se créer des situations. C’est plutôt de bon augure pour la suite du championnat.

On imagine que le départ surprise de Sébastien Desabre a été un coup dur pour l’équipe…

Nous n’avons rien à dire sur ça, il arrive parfois la même chose à des joueurs qui font toute la préparation et qui s’en vont le dernier jour du mercato. On était un peu étonnés parce que la saison avait commencé et on pensait la finir avec lui. Il faut passer à autre chose, certains joueurs l’appréciaient, d’autres un peu moins… Avec notre nouveau coach, on a de nouvelles choses à apprendre. Cela nous permettra d’évoluer dans notre jeu, dans notre mentalité, sur d’autres principes tactiques qui n’étaient pas ceux de Sébastien Desabre. Il y a toujours du bon à prendre de tout le monde. Avec Rui Almeida, l’intensité des séances d’entraînement n’a rien à voir. Elles sont plus longues et il y a moins de temps de repos. Je pense que c’est aussi dû au fait qu’il souhaite nous inculquer ses idées.

Que manque-t-il à Niort pour marquer plus régulièrement ?

Contenu réservé aux abonnés

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés. Pour le consulter, vous avez la possibilité de regarder une vidéo de quelques secondes ou de vous abonner pour soutenir MaLigue2.

S'abonner à MaLigue2 c'est :

  • Accéder à 100% des contenus en ligne
  • L'absence de publicités pendant votre navigation
  • Soutenir un média indépendant

Déjà abonné ? Se connecter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications