Téléchargez notre application Ligue 2

[Édito] Ligue 2 – Les sorties de trêves toujours assez poussives…

Championnat

Pour les observateurs de Ligue 2 que nous sommes, nous redoutons toujours la première journée qui suit les trêves internationales. Bien souvent, le spectacle peine à être au rendez-vous. Samedi, Saint-Etienne et Grenoble avaient pourtant parfaitement lancé le bal (2-2) de la reprise. Lundi soir, Laval et Bordeaux ont également donné du plaisir (1-2) aux spectateurs. Mais entre les deux… Le multiplex s’est révélé décevant. Avec seulement neuf buts sur les huit rencontres dont deux 0-0 (Dijon-Le Havre et Niort-Guingamp), difficile de s’extasier tout au long de la soirée. Une rengaine saison après saison, quand pointe le début de l’automne. Avec 16 buts marqués sur l’ensemble de la 10e journée, la Ligue 2 tient sa journée la moins prolifique depuis… la toute première levée de la saison 2022-2023.

A lire aussi >> Ligue 2 – Migouel Alfarela (Bastia) seul en tête du classement des passeurs

Retravailler les principes défensifs, une pique de rappel sur le physique

Cette tendance s’explique par cette coupure bienvenue, ou malvenue, en fonction des situations. La trêve tombe souvent à point nommé pour des équipes en difficulté, qui en profitent pour retravailler les fondamentaux, le bloc-équipe, les principes défensifs pour se rassurer dans un premier temps. Les Chamois l’ont parfaitement illustré en muselant Guingamp (0-0), mais sans se montrer vraiment dangereux sur le plan offensif. A l’inverse, des formations en pleine bourre peuvent en pâtir et peiner à redémarrer, comme Le Havre tenu en échec à Dijon (0-0), qui voulait là aussi mettre fin à sa série de quatre défaites d’affilée… Même ce mardi, la Ligue 2 est restée bien trop sagement dans l’ombre de la Ligue des Champions, avec son anonyme 0-0 entre Guingamp et Rodez. La coupure de septembre est également l’occasion pour les staffs de faire une bonne dose de rappel sur l’aspect physique, d’où une remise en route parfois plus difficile quand les terrains commencent à devenir gras. Passée cette première échéance post-trêve, espérons que l’enchaînement des matchs en octobre permette aux attaques de retrouver le bon tempo !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications