Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Les Tops/Flops du multiplex de la 10e journée

Championnat

Seulement neuf buts ont été inscrits samedi soir lors des huit matchs du multiplex de la 10e journée de Ligue 2, pourtant la soirée a offert son lot d’enseignement et de dynamiques qui s’inversent.

À lire aussi >> Ligue 2 (10e journée) – Le résumé vidéo et les quatre buts de Saint-Étienne – Grenoble

Les Tops

Valenciennes redémarre

Après un léger ralentissement avant la trêve internationale, Valenciennes est reparti de plus belle samedi en battant Sochaux (2-1), alors que les Franc-comtois restaient sur six victoires consécutives. Les hommes de Nicolas Rabuel sont toujours invaincus au Stade du Hainaut et pointent à une belle 6e place ce dimanche. Souvent sauvés par le gardien, Gautier Larsonneur, lors des semaines passées, les Nordistes ont fait jeu égal avec leurs visiteurs avec un penalty de Cuffaut et surtout  superbe piqué de Noah Diliberto pour reprendre l’avantage : Valenciennes est la première équipe cette saison à marquer deux fois contre Sochaux en un match.

La jeunesse audacieuse

À l’image du superbe but de Noah Diliberto (21 ans), les jeunes joueurs ont contribué à pimenter un multiplex autrement bien terne grâce à des réalisations sublimes. Pour Metz contre Pau (1-0), Amadou Dia N’Diaye (22 ans) profite de sa première titularisation de la saison -et d’une erreur de Xavier Kouassi- pour catapulter le ballon sous la barre d’Olliero sans se poser de question. Pour Quevilly-Rouen, c’est Mamadou Camara (21 ans) qui fait la différence avec un slalom côté droit suivi d’une belle frappe croisée pour son premier but en pro. Des éclairs de fraîcheur et de spontanéité plus que bienvenue.

Enzo Basilio décisif

Depuis le début de saison, ce sont surtout les offensifs guingampais qui s’illustrent pour arracher les résultats, Jérémie Livolant en tête mais aussi Maxime Barthelmé ou encore Gaëtan Courtet. Samedi à Niort, c’est le gardien de l’EAG qui a fait la différence avec deux parades exceptionnelles en première période.

Les Flops

Caen n’avance plus

Troisième défaite en quatre matchs pour le Stade Malherbe de Caen qui n’avait plus perdu à domicile depuis huit mois. C’est le voisin normand, Quevilly-Rouen qui est venu mettre fin à la série de Malherbe. Le coach Stéphane Moulin a dû composer avec une pluie d’absences en défense (Ntim, Thomas, Vandermersch, Obiang, Abdi) au point de devoir aligner exceptionnellement une ligne arrière à quatre éléments. Contrarié et sans repère, le SMC a livré une prestation hors-sujet qui a fortement déplu au coach.

Rodez trop accueillant

C’est la troisième défaite à Paul-Lignon pour le Rodez Aveyron Football qui n’a pris que deux points sur ses terres depuis le début de saison. Cette fois, c’est Amiens qui est venu se servir chez le RAF (0-1), Papiss Cissé profitant d’une défense ruthénoise qui gardait un peu trop ses distances avec l’action. Alors que Rodez est allé chercher deux beaux succès à l’extérieur cette saison (Bastia, Paris FC) ça ne fonctionne toujours pas à domicile, au point d’entraîner quelques tensions avec le public.

Une soirée morose

Les trêves internationales offrent souvent une occasion de retravailler certains fondamentaux, dont l’organisation défensive… Ça n’a pas manqué samedi soir avec beaucoup de matchs « fermés » et souvent à double tour. Pour ne rien arranger, la pluie a accompagné les acteurs pendant toute la soirée sur bon nombre de stade. Le nécessaire temps d’adaptation au conditions de jeu automnales n’aura pas favorisé le spectacle…

Photo ©Maxime Le Pihif/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications