Téléchargez notre application Ligue 2

Paris FC – Thierry Laurey : « On ne peut pas avoir autant de situations sans conclure, sinon c’est suicidaire »

Championnat

Le Paris FC n’a pas encore trouvé le bon rythme pendant le premier quart du championnat. Défait par Rodez (1-2) avant la trêve internationale, le club de la capitale veut entamer une nouvelle dynamique à l’occasion du déplacement à Nîmes ce samedi (19h) dans le cadre de la 10e journée de Ligue 2. Avant ce rendez-vous, l’entraîneur Thierry Laurey s’est exprimé en conférence de presse.

A lire aussi >> Ligue 2 – Le Paris FC prête un milieu de terrain à Annecy !

« Warren Caddy est en reprise et devrait revenir le week-end prochain. Pierre-Yves Hamel, Samir Chergui et Paul Lasne seront absents. On a les blessés de longue date (Boutaïb, Kanté, Ndiaye) et ça fait déjà beaucoup. On est un peu plus court que d’habitude mais ça va revenir progressivement, on n’a pas d’inquiétudes puisque on a assez de joueurs quand même. On a profité de la trêve pour jouer Auxerre, c’était pas mal, un bon match. Le score paraît sévère (0-3) mais on a fait tourner et sur la première heure de jeu, on était à 0-0 avec l’équipe classique. C’est un peu plus complexe quand on fait entrer des jeunes ensuite, d’autant que l’AJA a fait rentrer des titulaires à la mi-temps. On a eu beaucoup d’occasions, on a raté des situations. Cela était un bon galop, on a remis dans le circuit Lebo Phiri. On a pu travailler les automatismes aussi (…). Il faut qu’on arrive à devenir beaucoup plus efficaces et ça ira mieux pour nous. On ne prend pas des wagons de buts non plus, il faut saisir les occasions au moment opportun. Il y a au moins 3-4 matchs qui auraient dû basculer en notre faveur. Et je ne parle pas d’une décision arbitrale ou d’un faux-rebond. On a des situations qui doivent nous permettre de gagner 3-4 matchs de plus.

C’est notre responsabilité, au staff et aux joueurs. Je ne vise personne en particulier, mais on ne peut pas avoir autant de situations sans conclure, sinon c’est suicidaire. Avec l’équipe qu’on a aujourd’hui, on doit faire mieux. On manque de rigueur à certains moments. On a la volonté de se projeter et ça peut créer des problèmes sur les pertes de balle. Mais on doit garder notre confiance, les garçons ont la volonté de jouer, cela va demander confirmation sur les prochains matchs. Le président a parlé aux joueurs, comme il le fait régulièrement. On regarde devant au classement, mais aussi derrière. On sait qu’après 9 journées, tout ne peut pas être merveilleux. Sochaux a commencé avec 1 point en 3 matchs et ils sont sur une série de 6 victoires. Nous, on a pas mal chamboulé l’équipe, il faut peut-être un peu plus de patience. On n’est pas satisfait de la situation mais on sait qu’il faut un peu de temps. On doit améliorer le rendement de l’équipe en attendant le retour de tout l’effectif. Il est évident de ne pas se contenter de cela quand on vise le haut du tableau. »

© Photo Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Vos commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications