Téléchargez notre application Ligue 2

Entretien ML2 – Tony Mauricio (Sochaux) : « Il ne faut pas banaliser le fait de gagner des matchs »

Championnat

Les voyants sont au vert à Sochaux au moment de souffler une première fois cette saison à l’occasion de la trêve internationale de septembre. Sur une série de six victoires d’affilée, le FCSM a conquis la place de leader avec la co-meilleure attaque et la co-meilleure défense du championnat. Cadre de cette équipe ambitieuse, Tony Mauricio revient sur ce début de saison positif pour MaLigue2.

A lire aussi >> Ligue 2 – Olivier Guégan (Sochaux) et Luka Elsner (HAC), nos coachs du mois de septembre

Crédit Photo ©Icon Sport

MaLigue2 : Tony, c’est forcément plaisant de vivre une trêve internationale dans la peau du leader !

Tony Mauricio : Tout à fait ! Surtout qu’on était un peu mal partis lors des trois premières journées (pas de victoire, 0 but marqué, ndlr). Mais on a su rectifier le tir et enchaîner les victoires. Il ne faut pas qu’on s’en lasse, qu’on banalise le fait de gagner des matchs et se dire que c’est normal. Au contraire, on sait que c’est très compliqué dans cette division-là. Il faut se remettre en questions chaque week-end pour pouvoir continuer à gagner. Il ne me semble pas avoir déjà connu six victoires d’affilée par le passé, je n’en ai pas le souvenir. Peut-être six matchs sans défaite à la rigueur. En plus de cela, on parvient à marquer des buts et à gagner parfois de manière assez large. Mais il ne faut pas s’enflammer, et se dire que ce sera comme ça à chaque fois.

Le piège ne peut-il pas être justement de tomber dans une forme de relâchement inconscient quand tous les voyants sont autant au vert ?

Exactement. C’est à nous, les joueurs d’expérience qui connaissons bien le championnat, de mettre en alerte tout le monde. Cela peut vite retomber. On l’a vu lors de nos trois premiers matchs où on ne marquait pas. On doit continuer sur cette dynamique, ne pas se prendre pour d’autres, bien travailler la semaine afin de reproduire ce qu’on a su faire de bien lors de nos six derniers matchs.

« Le succès à Pau, ça a été le plus important des neuf matchs »

Quand on repense à ce début de saison un peu plus poussif, le groupe a-t-il un peu douté avant le déclic à Pau lors de la 4e journée ?

Quand on enchaîne les mauvais résultats, il ne faut pas paniquer, se réfugier dans le travail. On manquait un peu de confiance. Il fallait ce but pour nous délivrer et cette première victoire pour pouvoir s’appuyer dessus. Le succès à Pau, ça a été le plus important des neuf matchs. On marque trois buts, on n’en prend pas. Cela nous a donné de la confiance et sans ce succès aussi large, on ne serait peut-être pas là où on en est actuellement.

Offensivement, les statistiques et les rôles sont bien répartis puisque chaque joueur est décisif par la passe ou le but. On sent vraiment une force collective qui émane de l’effectif, que ce soiet au niveau des titulaires comme des remplaçants quand ils entrent en jeu…

Contenu réservé aux abonnés

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés. Pour le consulter, vous avez la possibilité de regarder une vidéo de quelques secondes ou de vous abonner pour soutenir MaLigue2.

S'abonner à MaLigue2 c'est :

  • Accéder à 100% des contenus en ligne
  • L'absence de publicités pendant votre navigation
  • Soutenir un média indépendant

Déjà abonné ? Se connecter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications