Téléchargez notre application Ligue 2

Metz – Pierre Dréossi sur l’expulsion de Kouyaté : « Tout le monde ne s’appelle pas Kimpembe »

Championnat

Comme tous les mercredis, la commission de discipline de la LFP doit se réunir aujourd’hui pour décider des sanctions à donner aux acteurs de Ligue 2 qui ont été avertis ou expulsés. Ce soir, ce sont quatre messins qui sont menacés (et non trois, car Ibrahima Niane a été sanctionné d’un carton rouge après le coup de sifflet final) suite à un MetzGuingamp chaotique. Pierre Dréossi souhaite que son club soit jugé équitablement pour remédier à certaines erreurs potentiellement commise par M. Pierre Gaillouste. Selon les propos rapportés par Le Républicain Lorrain, il espère notamment que les événements similaires qui se sont déroulés au Parc des Princes samedi 10 septembre feront jurisprudence pour le cas de Boubakar Kouyaté, expulsé après avoir mal réagi à son avertissement.

A lire aussi >> Metz – Alexandre Oukidja : « Je me dis qu’on s’acharne sur moi… »

« L’attitude n’est pas bonne, mais ça mérite un peu de pédagogie, surtout quand tu as déjà pris un carton. Mais bon, tout le monde ne s’appelle pas Kimpembe […]. J’espère que la commission de discipline sera non pas clémente mais clairvoyante. En fait, il y a trois choses : des éléments à comprendre, des éléments à annuler et des éléments à sanctionner. »

A lire aussi >> Ligue 2 – László Bölöni allume l’arbitre de Metz-Guingamp !

« Il ne faut pas tout mettre sur le dos de l’arbitre, mais il y a eu un climat délétère rendu possible par de mauvaises décisions. La mauvaise maîtrise de notre équipe a accéléré cette soirée un peu folle », déclare-t-il à froid sur La Chaîne L’Équipe. Il faudra aussi surveiller de près les potentielles sanctions dont le club va écoper après l’envahissement du terrain par un individu particulièrement menaçant envers le corps arbitral. D’après L’Équipe, l’affaire sera mise en instruction et il n’y aura pas de décision prise ce soir concernant les tribunes. Pour leur part, les syndicats du SAFE (arbitres de l’élite) et de l’UNAF (monde amateur) « attendent de la FFF et de LFP que des décisions et sanctions exemplaires soient prises » pour protéger les hommes en jaune.

Sources : Le Républicain Lorrain / L’Équipe.

Photo Dave Winter/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications