Téléchargez notre application Ligue 2

Metz – Laszlo Bölöni : « Rien n’est plus important que l’intérêt du club, c’est le club qui doit être fort »

Championnat

Sans faire un début de saison canon, le FC Metz s’est tranquillement installé en haut du tableau avec six points pris sur neuf possibles et une différence de but très favorable (+4). Habitués à régulièrement descendre en Ligue 2, les Grenats montrent aussi qu’ils ne vont pas perdre de temps pour jouer les premiers rôle, comptant sur un Ablie Jallow très adroit et un Georges Mikautadze en feu lors de ces premiers matchs. Avant le déplacement à Laval, une autre équipe qui débute bien cet exercice 2022-2023, Laszlo Bölöni était en conférence de presse, diffusée en direct sur Twitch. Les journalistes présents ont demandé si l’absence de Kouyaté, qui n’a pas honoré sa convocation contre Valenciennes, avait pu affecter son groupe ou lui même.

A lire aussi >> Metz – Pierre Dréossi : « Dans les jours qui suivent, il y aura des départs » au poste d’arrière droit

« Oui, ça m’a perturbé, surtout parce que j’ai une très bonne relation avec Kiki Kouyaté. C’est dérangeant […]. Il faut bien comprendre que rien n’est plus important que l’intérêt du club. C’est le club qui doit être fort. Je crois qu’il y a des choses à faire dans ce sens là. »

« A Caen, Maïga était trop volontaire. En général c’est positif, mais quand tu veux tout faire, être partout, à un moment tu vas manquer à un endroit essentiel. Je sens une amélioration de son jeu à l’entraînement. Il va encore parfois pousser trop loin mais doucement, il peut devenir un joueur très, très utile. Il l’était déjà contre Valenciennes […]. »

« Chaque joueur attend le moment de se montrer, et Youssef Maziz a fait de bonnes apparitions, pendant les matchs et pendant les entraînements aussi. Il peut et il doit s’améliorer sur certaines choses, mieux cacher ses points faibles. Comme chaque joueur, il attend son moment. Il y a des joueurs qui sont là depuis longtemps et qui ont un petit avantage. J’essaye d’oublier ça, mais ça m’aide dans ma démarche car je ne connaissais pas le groupe il y a quelques mois. Quand sa chance de prouver arrivera, il faudra vraiment me prouver (qu’il mérite sa place, ndlr.). »

Photo Anthony Bibard/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications