Téléchargez notre application Ligue 2

Saint-Étienne – Laurent Batlles : « Il n’y a pas de filière troyenne »

Championnat

L’AS Saint-Étienne se déplace à Quevilly-Rouen ce lundi soir (3e journée de Ligue 2). Lenny Pintor devrait être aligné dès le coup d’envoi sur l’aile droite stéphanoise, tout comme Jimmy Giraudon en défense centrale : deux joueurs ayant évolué à Troyes, sous les ordres de Laurent Batlles, tout comme Dylan Chmabost, actuellement blessé. Alors que les noms de Touzghar, Dingomé ou Tardieu, d’autres pensionnaires de l’ESTAC sont cités comme possibles recrues, le coach de l’ASSE défend la stratégie de recrutement du club dans les colonnes de L’Equipe.

A lire aussi >> QRM – Olivier Échouafni avant Saint-Étienne : « On doit ne pas avoir peur »

« Toutes les recrues sont des opportunités. S’ils viennent c’est que j’estime qu’ils ont leur place et quel que soit le système. Beaucoup de choses ont été dites. Il n’y a pas de filière troyenne. je le répète sans cesse mais nous sommes en reconstruction, alors oui, j’ai besoin de garçons qui se fondent rapidement dans le groupe. Même les plus grands coachs viennent chercher là où ils ont déjà travaillé. Cela ne choque personne que Jean-Marc Furlan soit monté avec Brest avec d’anciens Troyens. Et pareil à Auxerre avec d’anciens Brestois. C’est tout de même plus facile à tous les niveaux. Pourquoi se priver de joueurs qui connaissent la L2 ? On a tous à y gagner. Et il faut vite qu’on switche sur le bouton Ligue 2, parce qu’on ne va pas survoler ce championnat, malgré ce que pensent certains. »

Photo ©Vincent Poyer/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications