Téléchargez notre application Ligue 2

N1 – Quels favoris pour monter en Ligue 2 cette saison ? L’avis du site Actu du National

Championnat

Deux semaines après la Ligue 2, le championnat de National 1 reprend ses droits ce vendredi après le début de la première journée. Comme en deuxième division, seulement deux montées directes seront mises en place cette saison, contre six relégations ! Un championnat de tous les dangers où les prétendants à la L2 ne manqueront pas. Spécialiste du N1 sur le site Actu du National dédié à toute l’actualité de ce championnat, Frédéric Sougey nous livre son regard sur les favoris, ou bonnes surprises éventuelles à attendre de cette édition 2022-2023.

Les relégués de Ligue 2, Nancy et Dunkerque, feront-ils partie des favoris ?

« Selon moi, ils ne figurent pas dans la même catégorie sur le papier. Dunkerque devrait intégrer le ventre mou du N1, je ne les vois pas spécialement remonter tout de suite. Ils ont perdu des éléments forts sur le plan offensif comme Brahimi (Caen) ou Tchokounté (Nîmes). Malgré tout, ils ont gardé confiance en leur coach (Romain Revelli) et cela incarne une certaine stabilité malgré la relégation.

Nancy en revanche, je les place clairement parmi mes favoris. Historiquement parlant, c’est un club qui n’a rien à faire à ce niveau. Mais il ne faudra pas le dire trop fort et apprendre à être humble dans cette division. Le public, les moyens, l’effectif… tout fait de l’ASNL un favori sur le papier. Mais c’est comme en L2 : les clubs qui descendent ont souvent du mal. C’est rare qu’une équipe fasse l’ascenseur et remonte directement. Ce n’est pas arrivé sur les dernières saisons. Eux aussi ont conservé leur coach Albert Cartier. Il connaît bien le N1, même si sa dernière expérience à Bastia-Borgo n’a pas été concluante. En termes d’effectif, il semble globalement très qualitatif. Mais la problématique, c’est de savoir si les joueurs vont savoir s’adapter rapidement ou pas. Je les vois au moins jouer le haut de tableau. »

Quid du gros projet de Châteauroux ?

« J’ai du mal à détacher vraiment un ou deux favoris cette saison. L’an dernier, Châteauroux sortait du lot par rapport à ses moyens et son budget largement au-dessus de la moyenne. Ils ont fini 5e, c’était une grosse déception. Marco Simone n’a pas fait long feu, le duo Chabert-Mokkedem n’a pas réussi à jouer la montée malgré les moyens mis en œuvre. Mais je pense que cette saison leur a permis d’apprendre. Le staff a été un peu remodelé, ils ont conservé leurs forces vives. En revanche, il faut surveiller la situation de Thomas Robinet, leur meilleur buteur, qui est courtisé cet été. Je trouve qu’ils ont un beau mélange entre les mecs qui connaissent le championnat et des jeunes. Mathieu Chabert connaît par cœur le championnat, il a déjà connu des montées en L2 avec Béziers et Bastia. Avec les clés en mains dès le début de saison, le recrutement et la dynamique de la fin de saison dernière, ça peut être intéressant. A voir si Robinet restera, et quel sera son remplaçant le cas échéant. »

Les autres prétendants

« Il y a six clubs pros cette année, c’est un record en N1 : Nancy, Dunkerque, Châteauroux dont on vient de parler, et puis Orléans, Le Mans et le Red Star. Ce sont des équipes en capacité de jouer le premier tiers du classement. Le Mans, avec Cris, peut-être intéressant. Si je devais mettre une petite pièce sur un outsider, ce serait eux. Le Red Star vient de récupérer Anani, je suis un peu plus dubitatif dans le potentiel de se mêler aux deux premières places. Il ne faut pas oublier Villefranche non plus. Ils viennent de terminer deux fois d’affilée troisième, mais auront-ils digérer l’imbroglio de cet été où ils espéraient être repêchés à la place de Bordeaux en L2 ? L’effectif reste qualitatif avec le retour de Maxime Blanc par exemple. En tout cas, une 3e place ne permettra pas de rêver cette saison sans les barrages. Je pense aussi à Concarneau. Il leur manque toujours un petit truc mais ils sont souvent en haut de tableau. »

La curiosité FC Versailles

« Chez les promus, Versailles a réalisé un très gros recrutement ! Je n’aime pas cette expression car on a vu ce que ça a donné l’an dernier en L2 avec Dijon, mais c’est un peu le “PSG du N1” (rires). C’est une vraie curiosité. Les salaires sont très importants pour ce niveau, même au-delà de ce que proposent beaucoup de clubs de L2. Le petit bémol, c’est que l’entraîneur n’a pas encore dirigé à ce niveau. Si on fait preuve d’impatience chez les dirigeants, cela pourrait amener à un changement rapide. En tout cas si ça se goupille bien, le recrutement est intéressant ! Leur objectif avec ce mercato et les salaires donnés, c’est clairement de viser une montée rapide en Ligue 2, même s’ils ne le diront pas officiellement. Personnellement, je n’y crois pas trop car les projets qui se montent très vite sont souvent difficile à mettre en œuvre. On l’a vu l’an dernier avec Châteauroux. Les recrues comme Nolan Roux ou Kevin Fortuné n’ont pas apporté de grosses plus-values. Au contraire, Laval avait bâti un projet avec des joueurs habitués de ce niveau pour monter après quelques années. La prépa de Versailles a été bonne avec de bons résultats, à voir désormais en compétition officielle. »

Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications