Téléchargez notre application Ligue 2

Bastia – Régis Brouard : « On a mis en place ce qu’on avait travaillé toute la semaine »

Championnat

Belle réaction du SC Bastia après sa défaite contre Laval. La formation corse a martyrisé la défense de Niort (4-1) lors de la deuxième journée de Ligue 2 en marquant quatre fois dans les 25 premières minutes. Si les hôtes n’était peut-être pas dans les meilleurs dispositions mentales, le coach du Sporting, Régis Brouard, a apprécié de voire son plan se dérouler sans accroc

A lire aussi >> Niort – Sébastien Desabre sur la RDC : « Je communiquerai très rapidement »

« Il y a beaucoup de choses à retenir, déjà la victoire après la déconvenue de la semaine dernière contre Laval (0-2). On était assez impatient de voir comment on allait réagir. Le fait d’avoir marqué ces buts très vite a facilité la chose. On a été hyper efficaces dans ce qu’on a préparé. On a mis en place ce qu’on avait travaillé toute la semaine. C’est toujours difficile quand vous menez 4-0 à la mi-temps, on a beau prévenir, en fin de match on a toujours la sensation qu’on peut mieux faire : on aurait pu marquer d’autres sur des situations de centre. (Mathieu) Michel a fait beaucoup d’arrêts. On ne peut qu’être satisfaits »

Interrogé sur la prestation de l’adversaire, Niort, passé complètement à côté de sa première demi-heure, Régis Brouard rétorque : « Je ne peux pas répondre à cette question, ce n’est pas mon problème. J’en ai assez avec les miens. On a changé d’organisation par rapport à la semaine dernière. On est passés à trois, on a fait des changements de joueurs, on a mis beaucoup de vitesse devant. Sur les deux premiers buts qu’on marque, on a utilisé totalement la largeur avec nos deux joueurs de couloirs, chose qu’on avait beaucoup travaillée […] Niort est une équipe qui ferme l’intérieur du jeu pour récupérer le ballon, donc qui laisse la possibilité de relancer sur la largeur. Comme leur quatre défenseurs sont resserrés sur la largeur de la surface, il y a toujours la possibilité de jouer dans leur dos. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications