Téléchargez notre application Ligue 2

Valenciennes – Eddy Zdziech : « C’est un beau club, qui a tout de la Ligue 1 avec un budget de Ligue 2 »

Championnat

Valenciennes est revenu de Bordeaux avec un point (0-0) et s’apprête à lancer sa saison à domicile, samedi à 19h00 lors de la réception du Havre. Pour l’occasion, le président Eddy Zdziech a accordé une interview à La Voix du Nord, où il s’est longtemps exprimé sur la qualité du projet actuel, le budget et les dépenses du club de Ligue 2. Il trouve à VA beaucoup de qualités et estime qu’un jour ou l’autre, le club sera amené à remonter en Ligue 1, alors que sa descente date d’il y a déjà 8 saisons.

A lire aussi >> Officiel – Un attaquant camerounais rejoint Valenciennes !

« Valenciennes intéresse et peut intéresser du monde. Ça veut dire que notre projet est reconnu. Valenciennes est un bon projet en Ligue 2, un beau projet local et régional, un beau projet dans le foot français. Et sincèrement, je pense que demain ou après-demain… Ça sera le tour de Valenciennes […]. Pourquoi un budget moyen de Ligue 2, comme le nôtre, ne pourrait pas faire partie des cinq premiers ou des deux premiers du classement ? Il n’y a aucune raison. Notre budget n’est, de loin, pas un budget ridicule. Mais l’une des problématiques que rencontre un club comme le nôtre, c’est que ce budget n’est pas destiné qu’aux joueurs pro. C’est un très beau budget, c’est un beau club, qui a tout de la Ligue 1 avec un budget de Ligue 2. »

A lire aussi >> Le Havre – Plusieurs blessés pour le match à Valenciennes

« Dans ce club, il y a tout ! Un beau stade mais aussi un centre de formation qui est classé dans les 10 premiers de France. Ce qui est, au passage, une belle performance pour un club comme Valenciennes. Aujourd’hui, tout le monde reconnaît la qualité de sa formation! Il y a, aussi, un super centre d’entraînement. Une belle ville, bien située. Franchement, tout est réuni ! Par contre le foot français aujourd’hui, quand on regarde la L1 et la L2… du monde, il y en a ! Saint-Étienne, qui se retrouve en L2. Mais aussi Metz. Ou encore Bordeaux. Sans oublier d’autres qui tentent depuis longtemps de monter et qui n’y arrivent pas. Et nous ! L’an passé, il y a des clubs, pas plus gros que nous, pas meilleurs, pas moins bons non plus, qui ont eu cette chance de monter. »

Source : lavoixdunord.fr

Photo Anthony Dibon/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications