Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 (J1) – Les clubs voient rouge pour l’ouverture du championnat !

Championnat

La première journée de Ligue 2 n’a pas été la plus prolifique en termes de buts, avec seulement 16 réalisations sur six terrains différents puisque Le Havre-Grenoble, QRM-Rodez, Bordeaux-Valenciennes et Sochaux-Paris FC se sont tous finis sur un score nul et vierge. A l’inverse, les arbitres ont tout de suite montré qu’ils n’étaient pas là pour faire de la figuration, avec déjà sept cartons rouges distribués !

A lire aussi >> Ligue 2 – Les Tops/Flops du multiplex de la 1ère journée

Lors du match avancé à 15h Dijon-Saint-Étienne (2-1), c’est Denis Bouanga (ASSE) qui a été le premier joueur expulsé de la saison. M. Lissorgue a sanctionné le joueur après une faute et des propos irrespectueux envers le corps arbitral, laissant les Verts terminer la rencontre à dix. Il a peut-être disputé sa dernière partie avec Saint-Étienne. Puis, le multiplex nous a offert son lot de cartons, avec quatre rouges distribués à des joueurs, dont deux dans la même rencontre ! En effet, Dominique Guidi a été sorti du terrain lors du match Bastia-Laval (0-2), suivi de peu par un membre du staff de Régis Brouard. Huit petites minutes plus tard, c’était au tour de Kévin Tapoko pour ses premières minutes avec le maillot tango de se faire expulser.

Metz menait déjà 3-0 depuis longtemps contre Amiens quand Warren Tchimbembé a eu la drôle d’idée de prendre deux cartons jaunes en 5 minutes pour laisser les siens en infériorité numérique à la 86e minute. Il était entré sur la pelouse à la 74e.  Manuel Perez (Grenoble) a aussi été expulsé en toute fin de rencontre (89e) au Havre, dans un match fermé (0-0) que le HAC n’a pas su emballer.

A lire aussi >> Ligue 2 (J1) – Le résumé vidéo et les expulsions de Sochaux-Paris FC

Enfin, nous avons assisté à une dernière partie très nerveuse de la part des joueurs du Paris FC à Sochaux. Le FCSM a joué presque une heure à 11 contre 10 après le tacle raté de Cyril Mandouki à la 37e, lui valant une expulsion tout à fait justifiée. Puis, Aurélien petit a adressé un deuxième carton jaune à Julien Lopez pour contestation après une fausse touche, ce qui n’a pas manqué d’attirer les foudres de son entraîneur Thierry Laurey. Les arbitres de Ligue 2 ont prouvé, dès la première journée, qu’un comportement agressif et remettant en question leur autorité serait sanctionné sans l’ombre d’une hésitation cette saison.

Photo Kevin Guizol/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications