Téléchargez notre application Ligue 2

N2, N3, R1, R2 : Le bilan des réserves de Ligue 2

Actualités

Alors que les championnats professionnels, dont la Ligue 2, ont fermé leurs porte pour l’intersaison fin mai, les championnats amateurs n’ont atteint leur terme que plus récemment. Les derniers matchs ont eu lieu le week-end dernier. Voici le bilan des réserves de Ligue 2 pour la saison 2021-2022.

A lire aussi >> Mercato – Norman Bassette (Caen) sur les tablettes du Torino ?

N2 : Statu quo pour Auxerre, Guingamp et Caen

Il y aura trois réserves de Ligue 2 l’an prochain en National 2, le plus haut niveau auquel une « équipe B » est autorisée à concourir. Dans le groupe B, l’AJ Auxerre a signé la meilleure performance, fidèle à la réputation de sa formation, avec une 7e place et 42 points obtenus. L’équipe première de l’AJA ayant décroché sa place en Ligue 1, les jeunes Bourguignons ne feront pas partie du trio mais seront remplacés par ceux du FC Metz. Dans le même groupe, les Grenats ont terminé 13e et derniers non relégables.

Dans le groupe A, Guingamp termine à une confortable 7e place tandis que Caen a arraché son maintien à la dernière journée, à la faveur d’une différence de buts particulière favorable face à Romorantin. A la décharge des Normands, une bonne partie des meilleurs jeunes du SMC ont été accaparés par un excellent parcours en Coupe Gambardella qui a coûté des points  en fin de saison.

N3 : Aucune montée mais une descente

C’est en National 3 que se trouvent la majeure partie des réserves de Ligue 2 et ce sera toujours le cas lors de la saison 2022-2023.

Après un début de saison délicat, la réserve d’Ajaccio s’est sauvée de peu avec une 10e place dans le groupe Corse-Méditerranée et évite ainsi un écart colossal avec l’équipe première montée en Ligue 1. A l’inverse de leurs aînés, les joueurs des Girondins de Bordeaux B ont réalisé une bonne saison en Nouvelle-Aquitaine en terminant à la 4e place. Niort se sauve aussi avec la 9e place en Nouvelle-Aquitaine. David Guion n’aura peut-être pas d’autre choix que de piocher dans ce vivier dans un contexte financier très tendu. Laval termine 3e dans les Pays de la Loire. Bonne saison également pour Saint-Etienne, 3e en Auvergne-Rhône-Alpes.

En Bourgogne Franche-Comté, la réserve de Sochaux termine à la deuxième place derrière le Racing Besançon mais devant Dijon (7e) et manque la montée pour six points. Le Paris FC termine également dauphin en Île-de-France, loin derrière un Racing Club de France intouchable. Dans la zone Occitanie, Toulouse termine 4e devant Rodez, 10e. Au sein du même groupe, Nîmes termine 12e et jouera en Régional 1 la saison prochaine.

Dans les Hauts-de-France, Valenciennes et Amiens terminent respectivement 7e et 8e place. Le Havre et Quevilly-Rouen terminent 7e et 8e en Normandie. En Lorraine, la réserve de Nancy, coachée par Benoît Pedretti, hormis le temps d’un intérim sur le banc en Ligue 2, se classe à la 9e place.

R1 : La montée pour Pau, relégation pour Dunkerque

Alors que l’équipe fanion entraînée par Didier Tholot a dépassé les attentes en Ligue 2, la réserve du Pau FC aurait difficilement pu faire mieux cette saison en décrochant haut-la-main le titre dans le Groupe C de Regional 1 en Nouvelle-Aquitaine, avec une seule défaite en 26 matchs.

Dans les Hauts-de-France, l’USL Dunkerque termine 10e après avoir perdu deux matchs sur tapis vert, à chaque fois pour avoir aligné des joueurs non qualifiés. Double descente pour les Maritimes cette saison. En Haute-Savoie, Le FC Annecy conserve sa place en R1 en terminant 5e. Grenoble termine de son côté 4e de sa poule juste devant le FCA.

Enfin, la réserve du SC Bastia termine 3e de R2gional 2, à 10 points de la Squadra Valincu Alta-Rocca Rizzanese (ex CA Propriano).

Vos commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications