Téléchargez notre application Ligue 2

Bilan Ligue 2 – Valenciennes, du Top 5 visé… au Flop 5 de la réalité

Championnat

Les ambitions du président Eddy Zdziech étaient de viser le Top 5 à l’amorce de l’édition 2021-2022. Mais Valenciennes a vécu tout l’inverse. Au final, le club nordiste s’est classé 16e… à l’entrée du Flop 5. Malgré un championnat très décevant, le VAFC a au moins eu le mérite d’éviter la relégation ou les barrages. Mais les quatre descentes prévues l’an prochain doivent alerter sur le fait de ne pas reproduire les mêmes erreurs.

Valenciennes était 16e avec 15 points au moment où la direction a fait le choix d’écarter Olivier Guégan, en poste depuis 2019. Le changement d’entraîneur opéré après la 14e journée n’a pas vraiment eu l’effet escompté, puisque VA a terminé à la même position sous les ordres de Christophe Delmotte. De bout en bout, cette saison aura donc été difficile pour le club nordiste. Avec une seule présence dans le Top 10 lors de la 11e journée, le VAFC a joué loin, très loin de ses ambitions initiales. « Christophe Delmotte venait de valider son BEPF. C’est quelqu’un de la région avec nos valeurs du Nord. On veut qu’il s’inscrive dans la durée. Il récupère un effectif de qualité. L’objectif est toujours le Top 5. On est à six points de la 7e place, un peu plus de la 5e (12 points) », se montrait encore optimiste Eddy Zdziech en décembre. Mais qui pouvait sérieusement y croire au vu du fossé entre VA et le Top 5 ?

Delmotte quitte déjà le banc des pros

A froid et avec le recul, cette déclaration paraît d’autant plus surprenante aujourd’hui, alors que Christophe Delmotte fera son retour au centre de formation et ne sera (déjà) plus l’entraîneur de l’équipe en Ligue 2 la saison prochaine. Pas de construction dans la durée donc, avec un coach qui aura sauvé les meubles, sans réussir à poser sa patte sur l’équipe, ni à la transfigurer. Si VA s’est montré plus pragmatique en deuxième partie de saison avec notamment la deuxième défense à l’extérieur, son parcours à domicile aura été LE gros point noir de la saison, indigne d’un club ambitieux avec le 19e bilan global (20 petits points pris au Hainaut !). Olivier Guégan avait de grosses attentes au niveau du mercato après la vente de Kevin Cabral en fin d’édition précédente. Mais peu de recrues ont véritablement augmenté la qualité de ce groupe.

La grosse satisfaction se nomme évidemment Lucas Chevalier, qui a surmonté une blessure initiale pour amener de la constance au poste clé de gardien après le passage raté de Saturnin Allagbé, très loin de son niveau niortais. Ce n’est pas pour rien que le jeune portier prêté par le LOSC a été élu meilleur joueur de la saison par les supporters valenciennois. Pour le reste… Mathieu Debuchy n’a pas vraiment survolé la L2 pour un joueur de son expérience. Les joueurs en échec à Amiens (Ayité, Timité, Ouattara) n’ont, tiens tiens, pas été une réussite. Seul Yatabaré a su tirer un peu son épingle du jeu dans un collectif qui n’a jamais vraiment trouvé d’équipe-type, avec une attaque très en-deça de ses capacités (Guillaume 6 buts, Robail 4 buts).

Quelle suite pour VA ?

La suite s’annonce encore floue pour le moment. Le premier chantier sera de nommer le nouvel entraîneur, bien sûr. Au niveau de l’effectif, onze éléments sont en fin de contrat ou en fin de prêt actuellement. Depuis son arrivée à la tête du VAFC, Eddy Zdiech a déjà consommé 6 entraîneurs depuis 2014 ! Sans stabilité, difficile d’amorcer un projet clair et cohérent. D’ailleurs, le désamour entre les supporters et le président est de plus en plus palpable. La majeure partie de la saison, le stade du Hainaut a été déserté. La passion s’étiole au fil des saisons toutes plus décevantes les unes que les autres, sans remise en question de l’état major. Si l’union sacrée avait été en partie décrétée en fin de saison pour le maintien, pas sûr de retrouver cette vague de soutien à la reprise… D’ici là, Valenciennes aura peut-être de nouveaux dirigeants ? Selon L’Équipe, le club nordiste est en vente. Mais ce n’est pas la première fois que cela est annoncé. Tout comme l’ambition de jouer le Top 5, d’ailleurs…

Crédit photo : Christophe Saidi/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications