Téléchargez notre application Ligue 2

Paris FC – Thierry Laurey : « Au bout de 15 minutes, le match doit être fini ! »

Championnat

Difficile de comprendre comment le Paris FC a pu perdre le play-off 1 contre Sochaux (1-2) ce mardi soir. Au bout de 15 minutes, le club de la capitale menait déjà 1-0 et avait raté deux pénalties ! Mais, réduit à 10 avant la pause sur un rouge de Name, le PFC a fini par céder dans le temps additionnel sur une belle frappe de Do Couto. L’entraîneur Thierry Laurey a livré sa réaction à chaud au micro de beIN Sports.

A lire aussi >> Ligue 2 (Play-off 1) – Le résumé vidéo de l’incroyable Paris FC-Sochaux

« Le but de Do Couto ? Ce n’est pas un tir venu d’ailleurs, il est contré… Il a eu le mérite de frapper mais le reste c’est de la réussite. La deuxième période est consistante, on a bien défendu, on a essayé de se projeter. On a perdu des ballons bêtement qui coûtent cher. Au bout de 15 minutes, le match doit être fini ! Deux penalties non cadrés… au moins cadrons, quoi. La blessure de Gory malheureusement, on savait qu’il passait à chaque fois devant Henry. Sur le rouge de Name, le premier jaune est très très sévère. Après, une fois qu’il a pris le jaune, on ne doit plus le voir dans aucun duel. C’était un minimum de réflexion à avoir. Je ne lui en veux pas car il a fait une grosse saison et nous a sauvé à plusieurs reprises, mais on a très peu pris de rouges cette saison et on en prend un ce soir. Même à 10, on a fait notre meilleur match de l’année dans l’intensité et on le perd à la 92e, c’est le football. A priori, il faudra faire 75 points pour monter l’an prochain. C’est incroyable. J’étais monté avec 2 équipes avec beaucoup moins de points. On part en barrages avec 70 points en étant 4e, ça devient chaud. Il faut féliciter tout le monde dans le Top 5. Je suis frustré car je ne comprends pas comment on a pu perdre, mais c’est comme ça, surtout que Sochaux a été inoffensif. On aurait dû tuer la bête. Je vais revoir le match tranquillement, je vais me faire mal une 2e fois mais j’ai félicité les garçons quand même ! Il y a toujours des choses à améliorer, des postes identifiés pour amener de l’expérience. Kanté et Boutaïb ne reviendront pas avant janvier avec leur blessure. On va essayer de ne pas trop perdre de joueurs et continuer avec ce groupe. On n’a pas grand-chose à se reprocher. »

Crédit photo : Christophe Saidi/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications