Téléchargez notre application Ligue 2

Mercato, infrastructures : le FC Annecy prépare son grand retour en Ligue 2

Actualités

Relégué sportivement de la Division 2 en 1993, le FC Annecy n’avait pas survécu longtemps au troisième échelon il y a 29 ans, relégué par la DNCG dans les profondeurs des divisions amateurs. Après de longues années pour se reconstruire, le club haut-savoyard a officialisé son prochain retour dans le monde professionnel vendredi soir en battant Sedan (2-0) pour finir de deuxième de National 1. Le FCA évoluera donc en Ligue 2 l’an prochain et va devoir effectuer sa mue pour survivre dans un championnat où les quatre dernières équipes seront reléguées.

A lire aussi >> Laval : Le président Laurent Lairy annonce un budget de 9,5 millions pour la Ligue 2

Selon les informations du Dauphiné Libéré, le FCA va s’appuyer sur le coach Laurent Guyot et l’effectif qui a décroché la montée en L2 cette année avec les prolongations de contrat du capitaine Jean-Jacques Rocchi et du meilleur buteur Romain Spano et de quelques autres joueurs qui possédaient une année de contrat supplémentaire « en option » en cas d’accession à la Ligue 2. En revanche, l’international comorien Ahmed Mogni, sanctionné début mars pour avoir refusé de jouer avec l’équipe réserve, ne sera pas conservé. Le club aimerait conserver ses joueurs prêtés mais la tâche sera ardue, notamment en ce qui concerne Godson Kyeremeh, élu Révélation de l’année en National 1 avec huit buts et dix passes décisives. Sur le plan des arrivées, le FCA s’intéresse à l’ancien Angevin Cheikh Ndoye, aujourd’hui au Red Star, auteur de 11 buts cette saison et à l’attaquant de Louhans-Cuiseaux (N2), Clément Billemaz.

Du point de vue des infrastructures, le président Sébastien Faraglia espère enfin disposer d’un lieu d’entraînement fixe pour son équipe, après avoir déménagé trois fois cette saison et préparé tous les matchs sur pelouse synthétique. Il n’est pas certain que tout sera prêt d’ici la reprise. Côté stade, le Parc des Sports d’Annecy, qui a accueilli l’Evian TG il y a quelques années ne nécessite que quelques ajustement en termes de sécurité et de vidéosurveillance. Soutenu par 170 entreprises, le FCA devrait doubler son budget pour approcher des 8 millions d’euros.

Crédit Photo ©Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications