Téléchargez notre application Ligue 2

Paris FC – Pierre Ferracci : « Je suis persuadé que cette année c’est un club de Ligue 2 qui sortira vainqueur des barrages »

Actualités

La déception est digérée au Paris FC.  Après avoir prétendu longtemps à la montée directe, le club de la capitale devra disputer au moins deux tours de play-offs avant, en cas de succès, de défier un club de Ligue 1 en barrage. Les hommes de Thierry Laurey affronteront d’abord Sochaux. Dans une interview livrée à Ouest-France, le président du club, Pierre Ferracci aborde le dernier chapitre de la saison avec optimisme, alors que le PFC a déjà échoué deux fois en phase éliminatoire ces trois dernières années.

A lire aussi >> Ligue 2 – Auxerre-Amiens à guichets fermés !

« On croyait à la deuxième place, même si on se doutait qu’Ajaccio serait difficile à aller chercher. L’objectif, sinon, c’était la troisième place car elle nous aurait enlevé un match de prébarrage et permettrait de recevoir. L’expérience et l’envie peuvent payer à un moment donné. Cela reste des matches couperet où il faut un peu de bouteille, et on a des joueurs comme Iglesias, Boutaib qui en ont, ou des joueurs comme Demarconnay, Lopez qui ont déjà joué les barrages avec nous […] Je suis persuadé que cette année c’est un club de Ligue 2 qui sortira vainqueur des barrages avec le 18e de Ligue 1, quel qu’il soit. Et nous, on croit à la Ligue 1 cette année ! »

La saison prochaine, l’accession a l’élite sera rendue plus difficile en raison du passage de la L1 à 18 clubs en 2023-2024. Seules mes deux premières places seront synonymes d’accession directe. pour autant, le patron du PFC ne se situe pas dans l’urgence à montée cette année : «  Avant, un entraîneur avait dit un jour « le Paris FC est un club SDF », on se baladait dans tout Paris, sans véritable maison. Des N3 avaient des meilleures installations que nous. Des joueurs partaient en courant, sérieusement, quand ils visitaient nos installations. Aujourd’hui, on les séduit. Je pense que cette équipe ne craint plus rien en Ligue 2. Il faut s’installer, continuer à former des jeunes, et la Ligue 1 arrivera quand elle arrivera. J’espère que ce sera au mois de mai. Le 14 ou le 29. »

Crédit photo ©Franco Arland/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications