Téléchargez notre application Ligue 2

Valenciennes – Noah Diliberto : « Je me suis fixé des nouveaux objectifs sur cette fin de saison »

Championnat

Valenciennes est toujours dans le dur, avec 36 points en 32 journées de Ligue 2. Le club du Nord est 15e et le maintien n’est pas encore acquis. Il n’est pas dur d’imaginer, alors que la fin de cette saison « galère » approche, que Christophe Delmotte et Noah Diliberto voudront vite passer à autre chose et prendre les points manquants pour assurer la survie du club. Le jeune milieu de terrain revient sur sa blessure, le rendant indisponible jusqu’en novembre 2021, et sa saison avec VA.

A lire aussi >> Valenciennes – Christophe Delmotte : « Il y avait ce sentiment que le ballon brûlait les pieds »

« C’est sûr que ça m’a freiné. C’était pendant la préparation en début de saison. Après ça, c’est chaud de revenir parce que la préparation, c’est l’une des choses les plus importantes de la saison. Après, ça a été un peu dur mentalement. Au début, on me dit deux semaines, et je finis avec quatre mois. Ce n’est pas facile, mais il y a pire dans la vie. Au début, j’étais bien physiquement à mon retour. Après, j’ai eu un petit creux qui m’a un peu freiné. C’est un peu comme le creux d’une vague. Après, j’ai eu le Covid. Là, je me suis fait une petite prépa pour bien finir la saison et ces huit derniers matches. C’est plutôt un bon début de carrière, même si ça a été un peu plus compliqué cette année avec ma blessure.

Le changement de coach et les objectifs

« Je suis revenu en fin d’année 2021. Maintenant, il faut passer à autre chose. Je me suis fixé des nouveaux objectifs sur cette fin de saison. Je veux jouer le plus possible. Je suis bien dans ce groupe. Comme chaque jeune, je suis plus à l’aise qu’au début. Au début, tu dois te faire remarquer sur le terrain. Là, je suis bien dans le vestiaire. Je veux jouer au plus haut possible de mes capacités, même si je ne peux pas encore dire où elles sont actuellement. Je travaille pour jouer le plus haut possible. »

« C’était la première fois que je connaissais un changement de coach. Ça fait bizarre quand même, mais on s’habitue vite. Quand un nouveau coach arrive, il arrive comme si tout le monde était à zéro. Toi, tu continues et tu fais ton travail. Ça se passe bien avec le coach aujourd’hui. Il me demande d’être bon techniquement, de récupérer des ballons, d’entrer encore plus dans le duel que je ne le fais actuellement. C’est une de mes marges de progression pour lui. Il veut que j’aie des statistiques aussi, que ce soit de marquer ou de faire une passe décisive, comme la semaine dernière contre Mouscron. Surtout, il faut que je sois performant dans le jeu. C’est le plus important. »

Source : le11hdf.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications