Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Valenciennes et le calendrier corsé jusqu’en fin de saison !

Championnat

La défaite contre Amiens (0-2) lors de la 31e journée a confirmé les grosses difficultés de Valenciennes à la maison cette saison en Ligue 2. Avec le 19e bilan des équipes à domicile (16 points pris), le club nordiste s’est mis dans une situation délicate au classement. Avec quatre membres du Top 5 à affronter lors des 7 derniers matchs, attention à ne pas se faire peur jusqu’au bout pour le VAFC !

A lire aussi >> Valenciennes – Christophe Delmotte : « Il ne faut pas tout gommer, mais il faut vite réagir »

C’est malheureusement devenu une habitude à Valenciennes. Encore une fois, le club relégué de l’élite en 2014 regarde la lutte pour la montée de loin. Et il faudrait une énorme série dans le sprint final pour que VAFC termine dans le Top 10. La seule exception à ce jour reste l’édition 2019-2020 tronquée par le Covid, achevée à la 7e place au moment de l’arrêt de la saison en mars. Au contraire, lutter pour le maintien est devenu récurrent. Avec 36 points, celui-ci ne paraît pas si mal engagé cette année. Malgré tout, le calendrier à venir peut donner quelque sueurs froides aux supporters.

D’abord, les hommes de Christophe Delmotte devront se déplacer à Auxerre ce samedi (19h) pour la 32e journée. Le premier des quatre membres du Top 5 qu’il reste à jouer pour Valenciennes ! Sachant que jusqu’ici, le bilan n’est pas fameux contre le “Big 5” du championnat : 2 petits points récoltés en 6 matchs… Pour se mettre à l’abri le plus rapidement possible, les faux-pas seront donc quasiment interdits par la suite avec la réception d’un Havre AC en pleine chute en 2022, et surtout un déplacement à Grenoble lors de la J34 qui pourra revêtir des airs de petite finale en fonction des résultats d’ici-là. La suite du programme sera chargée et ressemblera à une étape de haute-montagne pour VAFC avec trois cols ardus : la réception d’Ajaccio, un déplacement à Paris puis l’accueil de Sochaux. Soit trois formations qui seront à ce moment là en pleine bataille pour la L1 !

Le coup de gueule de Chevalier pour remobiliser les troupes

L’hypothèse d’un maintien qui se jouerait lors de l’ultime journée à Niort n’est donc pas encore exclue. Pour éviter les sueurs froides, Valenciennes va devoir élever le curseur. Après une série de six matchs sans défaite (mais avec quatre matchs nuls), la rechute contre Amiens est un sérieux avertissement. Le moindre relâchement ne pardonnera pas. Et le gardien Lucas Chevalier l’a bien compris dans un coup de gueule passé chez nos confrères du site Le 11 VAFC. « Il y a eu certains comportements un peu je-m’en-foutiste, nonchalants. Je ne comprends pas, je n’ai pas de réponse. Depuis le début de saison, j’ai toujours mis de l’envie, j’ai toujours été à 100%. On peut faire des matches moins bons, mais l’envie ça ne discute pas, on ne peut pas choisir nos matches. Là, on a été moins bons et sans envie. J’en ai ras-le-bol. De mon but, c’est frustrant de voir qu’on bute sans vraiment avancer. Je suis super-énervé. Il faut qu’on retrouve l’envie qu’on a pu avoir sur certains derniers matches. » Certes, QRM et Dunkerque apparaissent un peu loin aujourd’hui, mais la victoire à trois points peut vitre rebattre toutes les cartes dans ce championnat si homogène. Avec le 19e bilan à la maison contre le 7e à l’extérieur, VA connaît parfaitement son principal axe de progression s’il veut bien finir sa saison !

Crédit photo : Dave Winter/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications