Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Un duel contre Caen lors des 150 ans… Le Havre a rendez-vous avec son Histoire samedi

Championnat

Ce week-end, Le Havre accueille Caen pour un duel 100% normand au Stade Océane. Le HAC n’est pas dans la meilleure des dynamiques avec seulement 9 points pris en 2022, et a vu la 5e place de Ligue 2 s’éloigner lentement de son champ de vision. Outre l’enjeu sportif et la rivalité régionale, le match de ce week-end sera particulier puisqu’on célébrera les 150 ans du HAC. Un moment symbolique pour le club qui a disputé le plus de saisons dans cette division et qui a gagné le plus de titres de champion. MaLigue2 tient à mettre en avant certains des nombreux acteurs qui participent à l’histoire du club doyen, à leur échelle.

A lire aussi >> Le Havre – Paul Le Guen : « Je suis dans l’ensemble déçu de l’évolution de certains jeunes »

Crédit photo : Anthony Bibard/FEP/Icon Sport

Des archives biens garnies

Qui dit 150 ans dit archives, vieilles coupures de journaux, microfilms et vidéos en noir et blanc. Pour les passionnés d’histoire, le Havre Athletic Club est une véritable mine d’or. Certaines personnes travaillent à entretenir la mémoire du club et tiennent à partager leurs trouvailles, comme Christophe Houel, qui tient la page Facebook HAC FOOT Archives. Pour lui comme pour des milliers de supporters du HAC, l’histoire du club mérite d’être mise en valeur et partagée.

« Ce travail, ça représente des heures passées aux archives municipales, à la bibliothèque, sur internet… Je sais que j’ai repris toute la presse. On a toujours des microfilms qui permettent de consulter les documents qui datent de la guerre. Pour tout ce qu’il y avait avant 39, on arrive aussi à trouver plein d’infos. Ça prend un temps fou. Comme les archives du HAC sont dans un état pas super au Stade Océane et que tout est dans les cartons… Moi au moins, j’ai tout sous la main ! »

Les joueurs du Havre AC célébrant la victoire en Coupe de France contre Sochaux (3-0) en 1959 (source : HAC FOOT Archives).

« Une des plus belles anecdotes autour de ce club, c’est le sauvetage du HAC par les Havrais en 1956, poursuit Christophe. Le club était au bord de la faillite et grâce à une émission radio de Pierre Bellemare sur Europe n°1 (“Vous êtes formidables”), les gens de la ville se sont mobilisés pour faire des dons. Tout le monde s’est cotisé, et le HAC a été sauvé ». Une histoire d’autant plus belle que trois ans après, Le Havre soulevait la Coupe de France pour la seule fois de son histoire. C’est d’ailleurs la toute première fois que ce trophée était remporté par une équipe de deuxième division.

Un relais générationnel

De par sa longévité, le HAC ne manque pas non plus de supporters actifs et dévoués. C’est le cas d’Olivia Detivelle, ancienne présidente d’un groupe de supporters et aujourd’hui pigiste pour son club de cœur. « La transmission de cette culture du “supportérisme” s’est faite par le biais de la famille. Cela passe de génération en génération. J’en connais beaucoup, des gens comme ça au stade. Moi, j’y ai emmené mes enfants ! Mon fils et ma fille sont devenus fans comme moi. C’est comme ça qu’on renouvelle les générations de supporters et qu’on emmène les gens au stade. Aujourd’hui dans le football, il y a une offre phénoménale, alors c’est plus dur d’intéresser les gens au club de leur ville, surtout quand le club est en Ligue 2 depuis longtemps. »

Christophe aussi a été initié par sa famille, qui lui a transmis l’amour du HAC : « Je suis supporter depuis toujours. C’est quelque chose de familial, mon père et mon grand-père étaient déjà abonnés, la transition s’est faite naturellement. J’ai toujours entendu les souvenirs des anciens et l’histoire du Havre AC. Mon père a assisté à la victoire en Coupe de France, les tontons racontent toujours leurs anecdotes… » 

Une histoire riche, mise en valeur par le club lui même : « Par nos réseaux, on essaye de transmettre au mieux l’histoire du club, surtout cette année, informe Olivia. Comme c’est un club qui a une longue histoire, il y a eu des très grands moments, évidemment la Coupe de France en 1959, mais aussi les diverses montées, les cinq titres de D2… On essaye de les faire connaître et de mettre les gens en avant. Ça a toujours été mon cheval de bataille. Même les associations de supporters ont connu beaucoup de choses ! »

Le renouveau du club au XXIe siècle

Si les deux premières places sont assez loin, les supporters attendent avec impatience une montée en Ligue 1 depuis désormais treize ans. Le Havre n’a vécu que deux saisons dans l’élite depuis le début du siècle, et cela se ressent dans certaines affluences à domicile. Mais le club est tout de même compétitif en Ligue 2 et a failli être promu à la fin de la saison 2015-2016. Il ne manquait alors qu’un but aux Havrais pour voler la troisième place à Metz. Cédric Cambon, ancien défenseur du club, a participé à cette saison et à la 38e journée mémorable, qui a failli faire partie des plus belles pages du football.

« J’ai vécu une première saison exceptionnelle, en termes d’émotions. Lutter pour la montée, c’est fantastique. Ce dernier match, ça reste l’un des meilleurs souvenirs de ma carrière. Il fallait que Metz perde à Lens, qu’on cartonne contre Bourg, tout avait été réuni ce jour-là, ça se joue à la meilleure attaque… Le public était euphorique et cela restera gravé dans ma mémoire. L’année suivante, on pensait qu’on allait y arriver, que ça allait être la bonne en gardant l’ossature de l’effectif. Ça n’a pas été le cas. Il y a des joueurs qui ont été sollicités, comme Lys Mousset en Angleterre. On ne peut pas refaire l’histoire. Dans notre esprit, on allait réussir, mais pas mal de choses ont fait qu’on s’est écroulé après avoir longtemps lutté pour les barrages. »

« Ne serait-ce que par l‘hymne du HAC, quand on voit les différents bâtiments du club, ou les joueurs qui y sont formés, on sait que c’est le club doyen, Cela se ressent tous les jours ! C’est sûr que Le Havre mériterait de s’imposer au plus haut niveau, quand on regarde les infrastructures et le stade. Souvent, ça ne se joue pas à grand-chose. Je leur souhaite d’y parvenir, il y a vraiment des fidèles qui le méritent. »

Cédric Cambon est actuellement à la retraite et a créé son entreprise. Il fera partie des nombreux anciens joueurs du Havre à être présents samedi pour encourager les Ciel et Marine, dans une ambiance qui promet d’être explosive ! On espère que le spectacle sera au rendez-vous sur la pelouse, au même niveau que les nombreuses animations prévues par le club et ses supporters, qui tenteront de franchir ce cap historique des 150 ans dignement.

Vos commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications