Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Les équipes avec le plus et le moins de buteurs différents cette saison

Championnat

Le nombre de buteurs différents dans une équipe de football est en général un bon indicateur pour remarquer si cette équipe fonctionne bien sur le plan collectif. C’est aussi un avantage car cela montre quels sont les clubs moins dépendants de leur attaquant le plus prolifique. En Ligue 2, deux équipes sortent clairement du lot et ont largement mieux partagé le travail que les autres : Toulouse et le Paris FC.

A lire aussi >> Ligue 2 – La stat folle qui place Toulouse juste derrière le Bayern Munich et Fulham

Les deux clubs qui occupent la première et la deuxième place du championnat, se retrouvent dans ce même ordre au classement du nombre de buteurs différents. Bien sûr, Toulouse et son armada ont marqué 63 buts eux mêmes, aidés de deux buts de leurs adversaires, contre leur propre camp. Ce n’est pas une surprise de les voir tout en haut avec 15 buteurs différents. Cinq d’entre eux en sont même à plus de 8 buts cette saison ! Le Paris FC est au coude à coude, mais a marqué beaucoup moins de buts cette saison (40 au total), répartis sur 15 joueurs différents également. Heureusement pour le PFC, qui aura bien besoin de remplaçants efficaces avec cette avalanche de blessés. Malgré une attaque légèrement moins prolifique, le club de la capitale compte trois buteurs de plus qu’Auxerre (12 buteurs, 44 buts + 2 csc), qui fait moins tourner et qui réutilise souvent les mêmes éléments. Caen et Pau ont autant de buteurs que l’AJA, tout comme Grenoble, qui n’a mis que 22 buts, avec 12 hommes différents !

Des Nîmois qui ne partagent pas !

Les 34 buts d’Amiens ont été marqués par 11 de leurs joueurs, tout comme ceux de Bastia, QRM et Rodez. En bas du classement, on retrouve logiquement Nancy et Dunkerque, qui marquent peu (10 buteurs différents), Ajaccio ferme la marche avec son effectif restreint et une attaque qui se contente souvent d’un but par match (9 buteurs). Enfin, la grosse surprise reste le Nîmes Olympique, qui malgré sa 6e place au classement des attaques (35 buts) n’a également fait participer que 9 joueurs différents ! Eliasson, Koné et l’inévitable Benrahou ont marqué à eux trois 69% des buts des Crocos.

Classement du nombre de buteurs différents en 2021-2022

1er – Toulouse : 15  (63 buts + 2 csc)
2e – Paris FC : 15 (38 buts + 2 csc)
3e – Auxerre : 12 (44 buts + 2 csc)
4e – Caen : 12 (36 buts + 1 csc)
5e – Pau : 12 (29 buts)
6e – Grenoble : 12 (22 buts)
7e – Amiens : 11 (34 buts + 1 csc)
8e – Bastia : 11 (27 buts +1 csc)
9e – QRM : 11 (24 buts)
10e – Rodez : 11 (22 buts + 1 csc)
11e – Dijon : 10 (31 buts + 1 csc)
12e – Sochaux : 10 (29 buts + 2 csc)
13e – Guingamp : 10 (28 buts + 1csc)
14e – Valenciennes : 10 (26 buts + 1 csc)
15e – Niort : 10 (25 buts + 2 csc)
16e – Le Havre : 10 (25 buts + 1 csc)
17e – Nancy : 10 (22 buts + 1 csc)
18e – Dunkerque : 10 (22 buts)
19e – Nîmes : 9 (35 buts)
20e – Ajaccio : 9 (25 buts)

Crédit photo : Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications