Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Pau, Paris, Caen… ces clubs qui jouent de malchance avec les blessures sérieuses cette saison

Championnat

La mauvaise nouvelle est tombée ce mercredi. Sorti dès le début de match contre Amiens (2-1) samedi soir, Ebenezer Assifuah a été victime d’une rupture des ligaments croisés du genou et a dit au revoir à la saison 2021-2022, le temps de se remettre sur pieds. Une tuile supplémentaire pour le Pau FC qui perd là son co-meilleur réalisateur (5 buts, à égalité avec Victor Lobry) pour de longs mois. Le casse-tête s’allonge pour Didier Tholot, qui a perdu ces derniers mois d’autres éléments importants comme Alexandre Olliero (fracture bi-malléolaire de la cheville), Jovan Nisic et Steven Beusnard (rupture des ligaments croisés) ou Djibril Dianessy (rupture du tendon d’Achille). D’autant que toutes ces blessures sont intervenues à l’entraînement, ou au à domicile au Nouste Camp… la poisse !

Le Paris FC pas épargné

Mais le Pau FC n’est pas le seul club malchanceux cette saison avec son infirmerie. On pense également au Paris FC. Dès la préparation, les défenseurs Axel Bamba ou Youssoupha N’Diaye ont été sérieusement touchés. Thierry Laurey avait dû composer une charnière expérimentale avec la suspension d’Ousmane Kanté dans le même temps lors de la 1ere journée. Par la suite, Cyril Mandouki (cuisse) a été opéré, tandis que récemment Lamine Gueye (cheville) ou Migouel Alfarela (ménisque) ont aussi été sérieusement touchés. Et la série noire ne s’arrête pas là, puisque Florent Hanin a dû quitter ses partenaires sans pouvoir mettre le pied au sol à Nîmes (1-1) samedi… Là encore une blessure au ménisque est suspectée, sachant que Warren Caddy est également pour l’instant blessé.

Chahiri, Zady Sery… Caen souffre aussi

Enfin, le SM Caen fait également partie des clubs mal lotis à ce sujet. L’image de la blessure de Mehdi Chahiri à Auxerre est toujours un souvenir douloureux avec cette cheville fracturée. Plus récemment, Caleb Zady Sery a été victime d’une double entorse de la cheville et ne devrait plus rejouer de la saison. En début de championnat, Stéphane Moulin n’a pas pu compter sur Kelian Nsona avant son transfert cet hiver en Allemagne, victime d’une rupture des ligaments croisés du genou. Une même blessure dont est revenu en cours de route Hugo Vandermersch, aujourd’hui incontournable à droite… Espérons pour ces trois formations, et pour toutes les autres bien sûr, que le mauvais sort ne s’acharne pas. A l’approche du sprint final, disposer de toutes ses forces vives sera indispensable pour accrocher les meilleurs résultats possibles.

Photo by Dave Winter/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications