Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Les enjeux de la 27e journée

Championnat

Ce n’est pas encore la dernière ligne droite. Mais il faut veiller à bien se placer avant ce sprint final qui s’annonce passionnant. En ce sens, la 27e journée de Ligue 2 qui débute ce samedi peut encore faire bouger pas mal de choses au classement en haut comme en bas de tableau. Tour d’horizon des enjeux des neuf matchs de cette J27 ce samedi.

A lire aussi >> Ligue 2 – Branco Van den Boomen élu joueur du mois de février sur MaLigue2 !

L’affiche de 15h : Nîmes-Paris FC

Les Crocos soufflent toujours le chaud et le froid et n’ont pas encore trouvé leur régularité cette saison. Après une claque à Amiens (3-0), Nîmes veut montrer un meilleur visage à la maison, même si l’affluence aux Costières ne devrait toujours pas emballer le compteur. Calé au milieu de tableau, le club gardois peut basculer d’un côté ou de l’autre et Nicolas Usaï peine à dégager une équipe-type. En face, c’est le rouleau-compresseur Paris FC (2e) qui se présente, fort de sa série de 14 matchs sans défaite. Le club de la capitale peut revenir provisoirement à hauteur du leader en cas de succès. Mais Thierry Laurey sera privé de plusieurs éléments sur le plan offensif : Lamine Gueye, Migouel Alfarela ou Warren Caddy. Le banc sera donc moins fourni pour faire la différence comme cela a été le cas contre Sochaux (3-1) la semaine dernière.

La lutte pour la montée

Ajaccio et Auxerre en déplacement, Le Havre en mode derby, Sochaux doit réagir

Les signaux sont de nouveau au vert pour Ajaccio et Auxerre qui restent tous deux sur deux victoires d’affilée. Ce samedi, direction Niort pour l’ACA et Rodez pour l’AJA. Soit deux formations aux dynamiques opposées. Les Chamois restent sur quatre défaites de rang, tandis que le RAF n’a pas encore gagné en 2022. Du côté de Sochaux, la période n’est pas optimale et après deux revers face à des concurrents directs, le moral n’est pas au plus haut. Une seule solution pour remédier à cela : repartir de l’avant contre Guingamp, équipe du ventre mou et capable de fulgurances comme d’errements. Enfin, n’oublions pas Le Havre. A six points du Top 5, la victoire est impérative à QRM dans le derby normand pour continuer d’espérer accrocher les play-offs.

La lutte pour le maintien

Nancy-Grenoble en match de la peur, les autres veulent prendre leurs distances

Le perdant de la rencontre entre Nancy (20e) et Grenoble (19e) prendra un sacré coup derrière le crâne. Même si le championnat est encore loin d’être terminé, un revers dans ce match de la peur mettrait l’ASNL ou le GF38 dans une fâcheuse posture pour la suite. Un nul laisserait les Isérois cinq points devant leur adversaire du jour, tandis que les hommes d’Albert Cartier doivent absolument l’emporter.

A lire aussi >> Ligue 2 (27e journée) – Nancy-Grenoble, la fièvre du samedi soir

Devant, les autres doivent profiter de ce duel pour prendre leurs distances. Dunkerque aura fort à faire lundi soir en clôture à Toulouse. Bastia et Valenciennes se retrouvent à Furiani et le Sporting tentera de conserver son invincibilité à domicile (3 victoires, 10 nuls). QRM accueille Le Havre dans le derby, Rodez reçoit l’AJA, et le duel Dijon-Caen pourra permettre au vainqueur de souffler un peu par rapport à la zone de relégation. Si Patrice Garande ne veut pas parler de maintien au DFCO, l’écart n’est que de trois longueurs avec le barragiste et l’urgence de points se fait doucement ressentir dans les Côtes d’Or. Caen sera amoindri au milieu de terrain avec les suspensions de Jessy Deminguet et Johann Lepenant, et la blessure de Caleb Zady Sery.

Amiens vise le Top 10

Enfin en milieu de tableau, Pau veut se rapprocher le plus rapidement possible de la barre fatidique des 42 points pour déjà assurer son maintien. Après une défaite à Valenciennes (1-0), Didier Tholot attend une réaction de ses joueurs, solides à la maison. En face, Amiens aimerait faire sauter le verrou à l’extérieur et obtenir une deuxième victoire loin de La Licorne cette saison. Un succès permettrait également à l’ASC de faire son entrée dans le Top 10 pour la première fois de la saison. Mais Philippe Hinschberger devra se passer de ses hommes forts Formose Mendy, Arnaud Lusamba et surtout Aliou Badji pour ce match.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications