Téléchargez notre application Ligue 2

Metz (Ligue 1) – Le Graoully en pénurie

Actualités

En dépit d’un regain de solidité ces dernières semaines, le FC Metz n’arrive plus à aller de l’avant. Les Mosellans n’ont marqué qu’une seule fois au cours des cinq derniers matchs (lors de la réception de Marseille, défaite 1-2). Ce bilan inquiétant pour les Grenats est peut-être dû à une approche plus prudente adoptée ces dernières semaines, qui ne semble pas pour l’instant faire de miracle. Metz est actuellement 18e de Ligue 1, avec 22 points (comme trois de ses concurrents : Bordeaux, Saint-Étienne et Troyes).

A lire aussi >> Ligue 1 (J26) – Lorient gagne enfin à l’extérieur, Angers ébloui : le baromètre du maintien

« Il faut garder notre place en première division et aujourd’hui, avec l’effectif que j’ai, c’est réalisable », tels étaient les mots de l’entraîneur Frédéric Antonetti il y a quelques semaines. En effet, avec la fin de la CAN2021, les Lorrains ont vu le retour de certains joueurs importants. Cependant, le groupe messin est toujours très limité sur le plan offensif : le FC Metz inscrit moins d’un but par match depuis le début de la saison (25 sur les 26 premières journées). Récemment, les difficultés à marquer sont particulièrement flagrantes, et cela s’explique par une composition plus « frileuse », selon nos confrères du Républicain Lorrain.

Méforme et absence de marque

En effet, Frédéric Antonetti compose son milieu de joueurs au profil plus défensif que créateur récemment, avec Pajot Amadou et Sarr ce week-end contre Nantes (0-0). Bien avant l’expulsion de Pajot (86e), les spectateurs n’ont pu assister qu’à un triste spectacle sur la pelouse, Metz ayant tenté 8 tirs, tous hors cadre. Ce manque d’occasions est aussi dû à une prestation moyenne de Farid Boulaya, qui a presque à lui seul la charge de ses créer. Si la « Boulaya-dépendance » est un facteur crucial dans cette pénurie offensive, l’absence de Centonze se fait également ressentir. Dans un 5-3-2 où les latéraux sont extrêmement importants, l’ancien arrière droit de Clermont et de Lens a été directement impliqué dans 5 buts du FC Metz cette saison (4 buts et 1 passe décisive).

Thomas Delaine, défenseur gauche du FCM, en parle mieux que quiconque : « C’est quand même très frustrant, surtout à domicile. On aimerait tous prendre les trois points pour s’échapper de cette zone là. Je pense qu’il y avait sans doute la place pour faire mieux […]. On n’est pas parvenu à mener nos actions jusqu’au bout. Du coup, on ne s’est pas créé de grosses occasions». L’entraîneur adjoint Benoît Tavenot le sait bien, il faudra prendre en compte tous ces facteurs pour aborder au mieux la rencontre cruciale de ce week-end, contre l’ASSE (19e) : « Si on en est là, c’est qu’on n’a pas assez performé, tout simplement, à titre individuel et collectif. Il faut trouver des solutions ».

Source : Le Républicain Lorrain.

Crédit photo : Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications