Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 1 (J26) – Lorient gagne enfin à l’extérieur, Angers ébloui : le baromètre du maintien

Actualités

Toujours quatre équipes à égalité de points aux quatre dernières places de Ligue 1 mais l’identité d’un des membres du quatuor a changé dimanche. La lutte reste acharnée pour ne pas rejoindre le plus beau championnat du monde avec des confrontations directes qui se profilent lors de la 27e journée.

A lire aussi >> Ligue 2 – La statistique qui envoie le Paris FC au moins sur le podium en fin de saison

Deux bonnes opérations

Le grand gagnant du week-end dans le dernier tiers du championnat, c’est assurément le FC Lorient. En allant s’imposer à Brest (1-0) lors de la 26e journée de Ligue 1, les Merlus sortent de la zone rouge et mettent fin à une période de 498 jours sans victoire à l’extérieur ! L’équipe de Christophe Pélissier a remporté en février deux de ses cinq victoires de la saison à ce jour. Débarqué au mercato d’hiver (Sarpsborg 08 Norvège) dans la foulée de la CAN, l’attaquant malien Ibrahima Koné a déjà signé deux buts en quatre entrées en jeu et s’avère précieux pour relayer un Terem Moffi moins en vue cette saison.

Troyes aussi a terminé l’après-midi avec le sourire malgré un seul point pris contre Marseille (1-1). Lanterne rouge au coup d’envoi, l’ESTAC est 17e grâce au nul arraché par Touzghar à la fin du temps réglementaire. Malgré deux gifles reçues lors des matchs précédents, malgré des banderoles hostiles contre le coach Bruno Irlès et la direction, malgré un stade de l’Aube quasiment acquis à la cause de l’OM, les Champenois s’en sortent avec un résultat positif et peut-être un match référence en termes de cohésion d’équipe… Probablement un peu aidés par une équipe visiteuse qui s’est totalement éteinte en seconde période.

En stand-by

20e et dernier au soir de la 26e journée, Bordeaux n’a pas encire goûté à la victoire depuis l’arrivée sur le banc de David Guion. Certes, les Girondins encaissent moins de but mais le résultat nul (1-1) contre un concurrent pour le maintien (Clermont, 15e) n’arrange pas tellement les affaires du FCGB.  Dimanche prochain un nouveau match « à six points » se profile avec la réception de Troyes.

Dans un week-end clément avec le bas de tableau, Saint-Etienne (19e) est la seule équipe parmi les six dernières à s’être inclinée. Au Parc des Princes, contre le PSG (1-3), difficile d’exiger plus de l’ASSE. Les Verts ont tout de même fait illusion avec l’ouverture du score de Bouanga, avant de tomber contre un Kylian Mbappé injouable : auteur de deux buts et d’un centre d’anthologie pour Danilo. Dimanche prochain les Verts recevront le FC Metz, 18e et auteur de son troisième 0-0 en quatre matchs, à Nantes.

 De plus en plus inquiétant

Alors que Paul Bernardoni s’est imposé à Saint-Etienne, celui au profit duquel il a perdu sa place à Angers (14e) peine à convaincre. Trois semaines après une prestation inquiétante à Marseille (2-5) le gardien de but monténégrin, Danijel Petkovic a sombré contre Lens (1-2). Gêné par le rasant soleil d’hiver au stade Raymond-Kopa, l’ex-Lorientais a très mal jugé deux ballons aériens en l’espace de trois minutes, offrant quasiment la victoire aux Sang & Or. Certes, le SCO compte encore sept points d’avance sur le quatuor de queue mais au rythme actuel (zéro point en cinq rencontres), tous les cauchemars sont permis.

Photo © Loic Baratoux/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications