Téléchargez notre application Ligue 2

Amiens – Philippe Hinschberger : « On a la possibilité de changer la moitié de l’équipe »

Actualités

Comme l’AC Ajaccio d’Olivier Pantaloni, son futur adversaire, Amiens n’a pas disputé de rencontre officielle depuis de nombreuses semaines (16e de finale de Coupe de France contre Linas-Montlhéry le 2 janvier). Mercredi, le club picard fera son retour après avoir été largement touché par le Covid-19. Si l’épisode épidémique semble avoir atteint un épilogue, la question du rythme se posera lors du match en retard de la 20e journée de Ligue 2. Le coach picard, Philippe Hinschberger, compte bien tirer profit de la profondeur de son effectif.

A lire aussi >> Ligue 2 – Une nouvelle date pour QRM-Amiens

« On a repris le 29 décembre, ça fait trois semaines maintenant, et on n’a fait qu’un match alors qu’on s’était préparé pour une période assez chargée. On adore les entraînements et les semaines d’entraînement mais la compétition reste ce qui nous fait avancer. Par contre, maintenant, on va être bien occupé. On peut penser qu’on va manquer de rythme, oui, mais aborder le match avec des freins en disant que l’on ne va pas être dans le rythme, non. Il ne faut pas avoir de freins, d’autant qu’on a la possibilité de changer la moitié de l’équipe de champ avec cinq changements. L’aspect sur la répétition des efforts est un peu une inconnue mais je n’aborde pas du tout le match comme ça. On va jouer avec la meilleure équipe, avec ceux qui sont au mieux physiquement. Trois jours après, je n’ai pas changé mon fusil d’épaule par rapport à la préparation de QRM. Ca laisse à tout le monde la possibilité de retrouver son rythme de croisière et de compétition. Je n’aborde pas le match en me demandant ce qu’il va se passer à la 60ème ou 70ème, on verra bien […] On va avoir quatre matches en onze jours, certains joueurs n’ont pas joué depuis un mois, d’autres depuis quinze jours et c’est peut-être plus difficile d’enchaîner dans ces conditions. On a aussi du monde, un groupe plus large, à savoir de dix-huit, pour tourner et ce serait une erreur de ne pas s’en servir.  »

Source : Le 11 Amiénois

Crédit photo : Vincent Poyer/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications