Téléchargez notre application Ligue 2

Ajaccio – Olivier Pantaloni : « Amiens devrait être dans le haut de tableau »

Actualités

Coupé en plein élan, alors qu’il venait de prendre la tête du classement de Ligue 2 au mois de décembre, l’AC Ajaccio n’a pas eu le loisir de surfer sur cette belle dynamique. Entre la trêve hivernale, une élimination prématurée en Coupe de France et des reports de matchs à répétition causés par la 5e vague de Covid-19, l’équipe entraînée par Olivier Pantaloni n’a pas disputé le moindre match officiel depuis le 21 décembre, soit près d’un mois. Mercredi, l’ACA retrouvera le terrain à Amiens, en match en retard de la 20e journée. Le coach était en conférence de presse d’avant-match à la veille de la rencontre.

A lire aussi >> Ajaccio – Olivier Pantaloni : « Dans le jeu, une simulation entraîne un carton jaune, nous c’est 2 matchs de suspension… »

« On a fait le point par rapport à la première partie de saison et tout ce qui avait été réalisé. J’ai eu un discours pour dire qu’il ne fallait pas se mettre plus de pression que ça par rapport au fait d’avoir été leader à la trêve. Il y a des équipes qui ont joué et qui sont passées devant nous : il n’y a aucune pression à avoir. »

A propos du début d’année sans match : « Pour les joueurs, ce n’est pas évident. On travaille sur des principes de jeu par rapport à l’adversaire qu’on a pu rencontrer puis on passe à un autre sans avoir pu jouer le match qu’on avait préparé. Eux ce sont des compétiteurs, dans l’attente de ces matchs là et quand ça tombe à l’eau, c’est assez frustrant. On n’a pas pu faire de match amical non plus puisque tout le monde jouait. On a essayé de compenser en mettant de l’intensité dans les entraînements mais ça ne remplace jamais l’intensité d’un match de compétition. Il a fallu être patient mais les joueurs on été très sérieux depuis la reprise. Aux entraînement, ça s’est très bien passé. Je pense qu’on sera dans la même situation qu’Amiens, ils n’ont eu qu’un match de Coupe de France face à une N3. On part un petit peu dans l’inconnu. On verra si ce décalage est plus néfaste que bénéfique ou l’inverse. »

Sur Amiens le futur adversaire : « A mon sens, c’est une équipe qui n’est pas à sa place. Il y a un potentiel énorme dans cette équipe. Ils ont eu du mois d’octobre jusqu’à décembre une série sans défaite. Aujourd’hui, ils se retrouvent 18e au classement avec deux matchs en retard mais c’est une équipe qui devrait être dans le haut de tableau. Ce n’est jamais facile de mal débuter une saison et pour rattraper le coup il faut du temps mais c’est une équipe qui va finir beaucoup plus haut que ce qu’elle est aujourd’hui. »

Crédit photo : Michel Luccioni/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications