Téléchargez notre application Ligue 2

QRM – Bruno Irlès : « J’ai quand même ce sentiment du travail accompli »

Actualités

Lundi, après quelques jours de tractations, le club de Quevilly-Rouen officialisait le départ pour Troyes et la Ligue 1 de son entraîneur, Bruno Irlès. Après avoir fait remonter le club en Ligue 2 la saison passée, le nouveau coach de l’ESTAC avait placé QRM à la 11e place de la Ligue 2 au bout de la phase aller. Dans une interview pour Paris-Normandie, il livre ses impressions sur ce départ prématuré et un bilan de ses 18 mois en Normandie.

A lire aussi >> Ligue 2 – En plus de Fabien Mercadal, deux autres coachs pistés par QRM

« Je dis au revoir à un effectif que j’ai construit, des joueurs avec qui j’ai partagé des moments forts. C’est dur, aussi parce que c’est moi qui ai fait ce choix. Ce n’est pas comme si on m’avait viré. Après, je n’ai pas pris cette décision sur un coup de tête, j’ai analysé », affirme Bruno Irlès, qui décrit la relation à son groupe de joueurs comme « proche et intense ». Il poursuit : « Un père qui lâche ses enfants à cinq ans, il les abandonne ; un père qui fait grandir ses enfants, qui les amène à la majorité et qui les laisse partir, il les abandonne aussi mais il leur donne des moyens, des clés… »

A QRM, certains joueurs étaient venus pour Bruno Irlès après avoir évolué sous ses ordres dans d’autres clubs (Padovani, Diaby, Bansais) : « Ces premiers mois en L2 n’étaient pas évidents mais on a lancé une dynamique. Et je pars. QRM est 11e de L2, il n’y a rien d’acquis, mais j’ai quand même le sentiment du devoir accompli. Aux joueurs maintenant de prendre leur destinée », conclut Bruno Irlès.

Crédit photo : QRM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications